La bonne conscience de la Commission européenne envers le secteur de l'imprimerie

Après avoir financé la création d'imprimeries ultra modernes en Espagne puis en Pologne notamment au travers de ses fameux fonds structurels, l'imprimerie Winkowski par exemple, nos chers eurocrates vont maintenant subventionner une étude destinée à déterminer les moyens d'aider les entreprises de la branche à s'adapter aux conditions de marché, en particulier à la surcapacité de production en Europe...

Qu'il est bon de se sentir protégé par nos chères instances européennes peuvent se dire tous les jours les professionnels français de l'imprimerie et des industries graphiques. 

Intergraf, la confédération européenne de l'imprimerie vient en effet d'obtenir des subsides de l'Europe - la Commission européenne pour être précis - en vue de conduire une étude transfrontalière sur les façons de mener une restructuration socialement responsable des entreprises de la branche.

Confronté à une surcapacité de production notable, le secteur européen de l'imprimerie est en effet victime, outre de l'irruption de nouveaux medias - d'une concurrence croissante en provenance de pays extra-européens à bas coûts de main d'oeuvre. Dans le contexte de crise actuelle, cette situation s'exacerbe et devient critique.

Ce projet, baptisé « Best practices in socially responsible restructuring for printing companies » permettra donc de présenter des solutions possibles à court et moyen terme aux imprimeries européennes.

Si cette nouvelle peut apparaître comme une bonne décision, il ne faudrait toutefois pas que l'Europe se défausse de sa responsabilité terrible en matière de création de surcapacités nettes de production ces dernières années.

Une grande partie des maux qui affectent aujourd'hui notre branche trouve directement ses racines dans les fonds structurels généreusement déversés par l'Europe en Espagne, en Italie, en Pologne et ailleurs, ces 15 dernières années.

Des fonds qui ont permis à des imprimeries espagnoles de s'équiper de parcs machines de toute dernière génération, les poussant ensuite à les remplir en allant chercher de nouveaux marchés plus au nord.

Des imprimeries espagnoles qui faisaient d'ailleurs financer les week end de bons à tirer offerts à leurs clients français par leurs... chambres de commerce et d'industrie...

Des fonds européens utilisés pour co-financer à hauteur de 50% des investissements productifs en Italie...

Des fonds européens qui ont par exemple permis à l'imprimerie polonaise Winkowski de se doter en 2005 d'une usine hallucinante à Wyszków, l'ancienne usine automobile Daewoo. Une imprimerie depuis lors totalement intégrée au groupe américain Quad Graphics qui a dû, à cette époque, bénir l'administration bruxelloise pour tant de magnanimité et de largesse...

Intergraf a beau jeu de faire financer une étude d'aide à la restructuration par l'Europe.

Qu'en sortira t-il rééllement ?

Que les imprimeurs doivent réduire leurs capacités de production ? Se regrouper ? Se diversifier dans le multi-canal ? Partir vers l'e-commerce ?

Certes.

A t-on vraiment besoin d'une énième étude pour savoir cela ?

Si la Commission européenne semble décidément faire la fortune des cabinets d'étude et instituts du Savoir autoproclamés maîtres es solutions d'avenir, ne serait-on peut être pas plus en droit d'attendre de sa part de réelles démarches de fond : création d'une taxe carbone pénalisant les imprimés réalisés loin de leur lieux d'utilisation, pénalisation des groupes papetiers asiatiques adeptes de la déforestation à grande échelle qui nuisent, au quotidien, à l'image de notre media en jetant l'opprobe sur les papetiers européens, etc.

Ne serait-on pas enfin, en droit d'attendre de la Commission européenne de cesser de fausser le jeu de la libre concurrence par des fonds structurels que l'on pourrait peut être plutôt qualifier de destructurants ?

Vaste débat...


Lire aussi : la Fédération Française de l'Imprimerie dénonce l'utilisation des fonds structurels européens en Italie

Imprimeurs : pensez-vous que cette nouvelle étude européenne parviendra à trouver des solutions à court et long terme pour les imprimeries européennes ? Réagissez en publiant ci-dessous un commentaire...

 

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...