Quartet Systems annonce TransBraille Pharma 2.0

La solution de polices et de transcripteur braille pour les emballages de médicaments évolue et passe en version 2.

Composée de deux polices braille Unicode et d’une application pour la transcription des informations en braille, TransBraille Pharma répond à l’obligation pour les laboratoires pharmaceutiques de faire figurer des informations en braille sur les boîtes de leurs médicaments.

Pour les concepteurs de l’emballage, la difficulté consiste à respecter précisément les normes braille en vigueur, car celles-ci diffèrent d’un pays à l’autre. Il est ainsi très difficile de savoir si une information en braille répond à la fois aux prescriptions en vigueur en France, en Allemagne ou en Angleterre.

La première version de TransBraille Pharma permettait déjà de choisir en connaissance de cause la prescription que l’on souhaitait respecter entre toutes celles en vigueur : prescriptions de l’État français (2 versions), prescriptions des syndicats de cartonniers (2 versions) ou prescriptions de l’Union européenne des Aveugles (6 versions)...

La nouvelle mouture de TransBraille Pharma 2.0 permet désormais de choisir l’information que l’on veut transcrire en braille en tenant compte simultanément des caractéristiques de plusieurs prescriptions. Les personnes chargées de la conception ou de l’impression des emballages sont ainsi assurées que la même information en braille, embossée sur la boîte de médicament, sera convenablement lue par exemple aux États-Unis, en Espagne, en France ou dans un autre pays européen.

« Sans même connaître le détail des prescriptions, il est possible avec TransBraille Pharma 2.0 de sélectionner très facilement une information conforme à toutes les prescriptions de braille publiées à ce jour », explique Hervé Dhalluin, gérant de Quartet Systems et concepteur de la solution.

TransBraille Pharma 2.0 est ainsi un outil indispensable pour les cartonniers, les imprimeurs et les designers travaillant pour l’industrie pharmaceutique, comme pour les donneurs d’ordre de cette industrie désormais en capacité de concevoir un même emballage de médicament destiné à l’export dans les différents pays de l’Union Européenne et aux États-Unis.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...