Tabac et sexe, la campagne de BDDP & Fils qui dérange


Assimiler le fait de fumer une cigarette à un acte de soumission sexuelle : il fallait oser et BDDP & Fils l'a fait !

Le moins que l'on puisse dire est que la dernière campagne de publicité élaborée par l'agence BDDP & Fils pour l'Association des Droits des Non Fumeurs a su créer le buzz et sortir du convenu qui sied souvent à ce type de campagnes institutionnelles.

Il faut dire que l'agence de publicité n'y est pas allée... de main morte si l'on peut dire, ayant pris le parti créatif (...) de comparer le fait de fumer à une pratique sexuelle, la fellation en l'occurence. Une pratique retenue du fait qu'elle est censée symboliser la soumission.

Les visuels de la campagnes sont d'ailleurs assez explicites qui présentent de jeunes gens et jeunes filles, le regard soumis, à genou devant un homme que l'on suppose "bien installé", en train d'en griller une...

En optant pour ce style décalé, le jeune fumeur, qui voit souvent dans le fait de fumer sa première cigarette un acte de transgression, véritable rite symbolisant la fin de l'enfance, doit désormais comprendre que fumer revient surtout à se soumettre à un lobby industriel puissant (représenté par le monsieur en costume ou le monsieur ventru), qui fait tout pour l'asservir (la main sur la tête).

Un message simplement résumé dans le slogan de la campagne "fumer, c'est être l'esclave du tabac".

Réagissez : pensez-vous que ce type de campagne soit efficace ? Publiez ci-dessous un commentaire sur GraphiLine

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...