L'imprimerie Edips (21) base sa stratégie de différenciation sur les technologies numériques MGI

Franck Pourchet, président de l'imprimerie Edips et Didier Bertrand (MGI)

8 mois après son rachat par un industriel ayant fait carrière dans les machines d'imprimerie, l'imprimerie Edips négocie son virage vers l'impression numérique en optant pour les technologies MGI.

Imprimerie réputée s'il en est, la société Edips, basée à Dijon, le 235ème imprimeur français selon le GraphoRama 2008, s'est fait un nom auprès des donneurs d'ordres par un professionnalisme et une qualité de service du plus haut niveau.

Des caractéristiques qui ont incité son nouveau propriétaire, Franck Pourchet à la racheter en Avril 2009, à l'occasion du départ en retraite de son fondateur, Gérard Roux.

Pour cet industriel venu des machines d'imprimerie, une totale maîtrise technique semble incontournable mais la priorité semble toutefois résider dans une parfaite adéquation entre les attentes du marché et la mise en place de solutions les plus efficaces pour y répondre.

Dans ce cadre et après avoir pris le temps de mieux connaître son entreprise, ses clients ainsi que l'évolution des marchés - structurellement baissiers - il a décidé en fin d'année dernière de passer au numérique afin de développer son activité sur le marché des courts et moyens tirages de haute qualité.

imprimerie-edips-mgi-dp60

Presse numérique MGI DP60, à l'imprimerie Edips

Après avoir étudié l'ensemble de l'offre disponible sur le marché, son choix s'est finalement porté sur une presse numérique de production MGI Meteor DP60 multi-supports et une vernisseuse UV jet d'encre JetVarnish.

Un choix qui, pour lui, tombait finalement sous le sens comme il nous l'a précisé.

"Notre imprimerie s'est depuis toujours développée sur des marchés de moyens et gros tirages de haute qualité et la mise en place d'un service d'impression numérique ne devait en aucune façon remettre en cause le niveau de qualité de nos prestations."

"En parallèle à nos presses offset de toute dernière génération, des KBA dont la qualité de frappe est exceptionnelle, la DP 60 et la JetVarnish nous sont apparues comme proposant le meilleur rapport qualité prix disponible".

"Ces deux matériels sont opérationnels depuis le mois de décembre et nous en sommes pleinement satisfaits. Nous développons depuis lors de nouveaux courants d'affaires sur des marchés auxquels nous ne pouvions pas répondre jusqu'à présent - les courts tirages sur supports variés allant du papier au plastique - et sommes à même de proposer des imprimés plus valorisés avec des vernis sélectifs pouvant intégrer s'il le faut, des données variables !".

imprimerie-edips-jetvarnish-mgi
Vernisseuse UV Jet d'encre MGI JetVarnish : une technologie unique pour une qualité de rendu impressionnante

Pour l'industriel bourguignon, le choix du constructeur français s'est également opéré sur le modèle économique. "Lorque nous nous sommes décidés à investir dans le numérique" nous a t-il indiqué, "nous souhaitions un fournisseur dont les technologies nous permettraient de développer notre propre modèle économique, à l'instar du monde de l'impression offset. J'étais donc très hostile aux business models auxquels on ne comprend rien, aux études de marché mondiales que l'on vous décline au régional en vous expliquant in fine que vous perdez déjà beaucoup d'argent".

"Les solutions MGI sont facturées en fonction des consommables utilisés. C'est un élément qui nous a beaucoup rassurés. En analysant le marché des presses numériques, nous nous sommes rendus compte que la DP60 était peut être moins productive que d'autres matériels mais son adaptabilité nous est apparue comme un avantage autrement plus important. La vitesse d'impression n'est pas un avantage comparatif quand vous n'êtes pas un reprographe. Chez Edips, nous souhaitions du qualitatif plutôt que du quantitatif, de la différenciation plutôt que de la simple copie. A l'utilisation, la DP60 ne nous déçoit pas".

Une volonté de différenciation que l'imprimeur résume ainsi : "l'imprimerie c'est un peu comme l'architecture. Il faut savoir se différencier pour remporter des compétitions".

Employant 36 salariés, l'imprimerie Edips réalise un chiffre d'affaires de 6 millions d'euros et dispose d'une usine de production de 3200m2 située à Dijon et d'un bureau commercial parisien dans la Tour CIT Montparnasse.

Plus d'articles sur les chaînes :

Côte-d'Or
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

EDIPS IMPRIMEURS recrute

Actualités de l'entreprise