Verbatim - J'étais donc très hostile aux business models auxquels on ne comprend rien

Verbatim de Graphiline, des directs d'actualité de l'imprimerie et des industries graphiques, dans le texte, sans commentaire et sans concessions ! Verbatim de Franck Pourchet, président de l'imprimerie Edips (21).

"Lorsque nous nous sommes décidés à investir dans le numérique, nous souhaitions un fournisseur dont les technologies nous permettraient de développer notre propre modèle économique, à l'instar du monde de l'impression offset. J'étais donc très hostile aux business models auxquels on ne comprend rien, aux études de marché mondiales que l'on vous décline au régional en vous expliquant in fine que vous perdez déjà beaucoup d'argent".

"Les solutions MGI sont facturées en fonction des consommables utilisés. C'est un élément qui nous a beaucoup rassurés. En analysant le marché des presses numériques, nous nous sommes rendus compte que la DP60 était peut être moins productive que d'autres matériels mais son adaptabilité nous est apparue comme un avantage autrement plus important. La vitesse d'impression n'est pas un avantage comparatif quand vous n'êtes pas un reprographe. Chez Edips, nous souhaitions du qualitatif plutôt que du quantitatif, de la différenciation plutôt que de la simple copie. A l'utilisation, la DP60 ne nous déçoit pas".

Franck Pourchet, président de l'imprimerie Edips (21) - Jeudi 4 Mars 2010 - 14H12

Plus d'articles sur les chaînes :

Côte-d'Or
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...