Le démarrage de l'Ipex au bon vouloir du volcan et des équipages de British Airways

Décidément, rien n'est simple en ce moment de l'autre côté du Channel.

Le

A quelques heures de l'ouverture de l'IPEX, les visiteurs étrangers manifestent une inquiétude certaine à l'égard au nuage de cendres du volcan islandais et à la grève des équipages de British Airways.

Interrogé à cette occasion cet après midi, un imprimeur français s'inquiète : "je devrais y aller pour deux jours mercredi et jeudi mais si je reste bloqué à Birmingham, voilà qui ne va pas arragner mes affaires. Etant invité par un grand constructeur, je serais désolé de devoir décliner le déplacement mais ne prendrai pas ce risque..." conclut-il.

Quand les éléments s'en mèlent... 

Vos réactions
Ajouter un commentaire...


Photos
Voir les 5 photos
Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO