Les fabricants d’enveloppes et de papiers européens s’insurgent contre la feuille d’impôt plastifiée

Les principaux fabricants d’enveloppes et producteurs de papiers européens réunis au sein de l’association Paper mail s’étonnent que cette année encore, la feuille d‘impôt soit expédiée aux contribuables, sous film plastique, une matière première non recyclable et non renouvelable, contrairement à l’enveloppe papier…

« A l’heure du Grenelle II, l’utilisation d’un film plastique pour le courrier est en totale contradiction avec les ambitions affichées par l’Etat en matière environnementale. Nous attendons de l’Etat qu’il donne l’exemple et encourage l’enveloppe papier, en conformité avec les exigences environnementales actuelles », déclare Sylvie Deshayes, Présidente de l’association « Paper mail » et Directeur général du groupe Hamelin - Division enveloppe.

L’association Paper mail, promoteur de l’enveloppe en papier biodégradable et recyclable, rappelle que contrairement aux idées reçues, l’enveloppe papier ne nuit pas à l’environnement, ni ne détruit les forêts, lesquelles augmentent d’ailleurs de quelques 55.000 hectares par an, en France et de 805.000 hectares par an en Europe (Russie inclus).

50% des fibres utilisées pour la fabrication du papier sont issues de papiers recyclés. Le reste provient pour l’essentiel de coupes d’éclaircies, nécessaire à la croissance des forêts et à la prévention des incendies.

L’industrie papetière est, en outre, l’une des plus propres et responsables d’Europe. Au cours des 20 dernières années, elle a réduit de 80% ses rejets dans l’eau et de 30% sa consommation totale d’énergie. En France, elle représente la première industrie du recyclage, avec un taux moyen supérieur à 60%.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...