Expo Photo - la Mort du Tigre / Mirina Dicle à la Maison des Photographes

La Maison des Photographes accueille « La mort du Tigre / Mirina Dicle », de Patrice Latron. Expositions libres de l'UPP, du 2 au 29 juin, au 121 rue Vieille du Temple, 75003 Paris. Vernissage le mardi 15 juin à partir 18h30.

Avec l’appui d’entreprises européennes (Autriche, Suisse, Allemagne), la Turquie prévoit de construire le plus grand barrage du pays, près de la Syrie et de l’Irak. Au coeur de l’ancienne Mésopotamie, cet ouvrage inondera plus de 300 km2 de vallée, dont une part importante du patrimoine historique et culturel du Kurdistan avec la ville d’Hasankeyf ; mais le danger majeur du projet concerne les populations locales.
Le consortium d’Ilisu a planifié, sans concertation avec les populations, l’expropriation de 108 villages et le déplacement forcé de plus de 55 000 personnes majoritairement Kurdes - un coût social exorbitant pour des bénéfices non garantis.


Situé le long du fleuve, le village de Suçeken est emblématique de ces villages qui doivent disparaître. Les conditions de vie y sont difficiles, mais sur la cinquantaine de familles qu’il regroupe, aucune ne veut abandonner sa maison ni quitter son village et sa terre natale contre quelques dollars d’indemnités. À Suçeken, les cités de relogement ne font pas rêver et pour les habitants le barrage c’est « non ».


Regroupés au sein de Initiative to Keep Hasankeyf Alive* les opposants au barrage poursuivent leur travail de mobilisation avec l’espoir de pouvoir éviter un désastre humanitaire.

 

expotigreweb
 

 

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...