Les fabricants d'encre d'imprimerie durement touchés par des pénuries de matières premières

La croissance asiatique et sud-américaine gourmande en matières premières aura pour corollaire des hausses tarifaires dans l'encre d'imprimerie.

Durant les six derniers mois, les coûts de matières premières très courantes utilisées pour la fabrication d'encres et de vernis ont augmenté de plus de 30% au niveau mondial, et dans certains cas au-delà de 50%.

En dépit des mesures drastiques prises en interne pour pallier à cette situation, les fabricants d'encres ne sont pas en mesure d'absorber de telles augmentations massives, indique EUPIA, l'association européénne des fabricants d'encres d'imprimerie et l'AFEI, l'Association française des Fabricants d'Encres d'Imprimerie.

La situation préoccupante relative aux matières premières et aux intermédiaires entrant dans la fabrication des encres est due à de nombreuses pénuries du fait des réductions récentes de capacité (résultant de restructurations économiques ou de nouvelles législations anti-pollution en Chine), ainsi que de déstockages dans la chaîne d’approvisionnement, combinées à une augmentation de la demande sur ces produits, particulièrement dans les  marchés émergents.

Dans la plupart des cas, l’augmentation de la demande concerne d’autres marchés que celui des encres d’imprimerie. De ce fait, les principaux groupes chimiques mondiaux, les fabricants de pigments et d’intermédiaires ont déjà annoncé ou confirmé des augmentations de prix, avec entrée en vigueur immédiate

L’ensemble des composants de base pour les encres est concerné: pigments, liants, additifs et solvants subissent un impact qui varie suivant leur composition. EUPIA et AFEI reconnaissent que dans une période où l’industrie des encres est en croissance zéro, voire négative, ceci est une très mauvaise surprise.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...