Naissance d'un nouveau syndicat de la presse magazine

L'APPM et le SPMI fusionnent, selon le principe immuable selon lequel l'union fait la force.

Jeudi dernier, l'Association pour la Promotion de la Presse Magazine (APPM) et le SPMI, se sont dissous pour renaître dans une association commune, le Syndicat de la Presse Magazine (SPM).

Cette organisation a repris les activités de ses deux illustres prédécesseurs, Fabrice Boé, président de l'APPM, déclarant à cette occasion «La création d'un nouveau syndicat intervient au meilleur moment, alors que les marques et les contenus magazines n'ont jamais eu autant d'audience».

Les chantiers qui s'annoncent pour le SPM sont vastes et ambitieux : dossier de la distribution visant à refondre Presstalis, renégociation des tarifs postaux...

Contrôlant 51% d'Audipresse, l'organisme de mesure de l'audience de la presse, le SPM aura également pout tâche la validation et le lancement de "One", une toute nouvelle étude basée sur 40 000 individus, permettant d'obtenir des informations multiples sur la presse quotidienne et magazine, qu'elle soit gratuite ou payante.

Enfin, parmi les missions plus classiques du SPM, notons la défense de la profession face au problème de la captation de valeur et à la constitution de nouveaux monopoles tels Google ou Apple par exemple.

logo-spm-la-presse-magazine
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...