manroland rejette une offre de fusion avec son compatriote KBA

Une fusion qui aurait eu du sens selon KBA.

C'est par voie de presse que cette offre de rapprochement a été faite. C'est par le même biais que KBA a reçu une fin de non recevoir..

Mardi, Helge Hansen, président de KBA, l'un des leaders mondiaux des presses offset d'imprimerie, émet l'idée d'un rapprochement de sa société avec son compétiteur manroland, dans les colonnes de notre confrère Handelsblatt.

Le premier actionnaire de manroland, le fonds d'investissement Allianz Capital Partner (ACP) réfute le bien fondé de cette démarche dès le lendemain dans les colonnes de la Börsen Zeitung, la stratégie de manroland étant à priori de se développer seul sur le marché.

Cette fin de non recevoir intervient après un premier rapprochement raté entre manroland et Heidelberg, le leader mondial des presses offset d'imprimerie, chacun des deux industriels rejettant sur l'autre la responsabilité de l'échec.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...