Un magnat russe de l'imprimerie sauve le festival de musique d'Annecy

Un geste à saluer.

Fondé il y a près de quarante ans par la pianiste Eliane Richepin, le modeste festival estival de musique d'Annecy rencontrait de grosses difficultés ces dernières années, à telle enseigne qu'il a bien failli disparaître.

C'est à un magnat russe de l'imprimerie que l'on doit sa relance cette année, et quelle relance !

Andreï Valerievitch Cheglakov n'a pas hésité et signé un chèque de 500 000 euros, afin de faire de l'édition 2010 du Festival, l'un des moments forts de l'Année de la Russie en France.

Passionné de musique classique, proche du chef d'orchestre Valery Gergiev et du pianiste Denis Matsuev, l'industriel n'a pas hésité, outre son chèque, à faire venir à Annecy l'orchestre philarmonique de Saint Pétersbourg pour deux concerts exceptionnels, sous la direction de Youri Temirkanov.

Ingénieur de formation, Andreï Valerievitch Cheglakov (44 ans), est directeur général production du groupe d'imprimerie fiduciaire russe Goznak, un groupe qui compte 10 000 salariés répartis sur 8 usines et un centre de recherche, et qui réalise un chiffre d'affaires annuel de 979 millions de dollars.

Andrei- Valerievitch-Cheglakov
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...