Un tiers des plus gros imprimeurs français ne connait pas la crise

Plimsoll vient de publier la toute dernière version de sa traditionnelle étude sectorielle.

Les conditions difficiles du marché n’empêchent pas certains acteurs du marché français de l'imprimerie de faire des bénéfices.

Sur les 1000 plus grandes entreprises du secteur, 358 ont en effet amélioré leurs marges de bénéfices et les ventes progressent toujours d’après une nouvelle étude du cabinet Plimsoll. L’enquête révèle cependant que 156 sociétés ne sont toujours pas à l’abri d’une faillite en 2010.
 
« Ces 358 sociétés bénéficiaires ont atteint une marge de bénéfices moyenne de 5% grâce notamment à des réductions de coûts » explique David Pattison, analyste en chef chez Plimsoll. Notées « fortes » dans l’étude, leur solide performance ne s’arrête pas là. « Elles ne sont pratiquement pas endettées », explique l’analyste. « La plupart d’entre elles fonctionne complètement sans emprunt, réduisant leur dépendance envers les banques et autres prêteurs et renforçant ainsi leur santé globale. Elles sont aussi très efficaces : leurs ventes par employé atteignent en moyenne 152000€ alors que d’autres entreprises ont du mal à atteindre 126000€ de CA par employé », précise M. Pattison. Parmi ces 352 sociétés notées « fortes », 170 ont atteint une croissance des ventes moyenne de 7,8%. « Ceci démontre clairement leur aptitude à prendre des parts de marché sur leurs rivaux même en temps difficile », déclare-t-il. « La crise les a forcées à se surpasser. »

analyseevaluationimprimerie_400_400
 
« Malheureusement 156 des 1000 plus grandes sociétés du secteur n’ont pas réussi à redresser la barre », nuance M. Pattison. « Nous les avons notées « danger » dans l’analyse. Nombreuses d’entre elles se trouvaient déjà dans le rouge avant la crise, mais la récession les a assommées un peu plus », déplore-t-il. « Elles doivent impérativement se restructurer dans les 12 prochains mois pour espérer stabiliser leur situation. A défaut, elles pourraient bien tout simplement disparaître du marché français de l'imprimerie ».
 
Plimsoll a attribué à chacune des entreprises du secteur une note de performance financière allant de « forte » à « danger » en passant par « bonne », « médiocre » et préoccupante ». D’après la nouvelle étude Plimsoll, 35% des entreprises du secteur ont atteint des résultats excellents (fortes), 15% ont maintenu une position plus que respectable (bonnes), 20% peuvent encore s’améliorer (médiocres), 14% sont dans une position financière fragilisée (préoccupantes) et 16% sont en train de jouer leur survie (danger).
 
L’étude de Portefeuille Plimsoll – Imprimeurs passe au crible les 1000 plus grands acteurs de la filière sur le modèle Plimsoll. Son objectif est de donner aux décideurs les moyens de repérer en un clin d’œil les forces et les faiblesses de chaque société pour prévenir tout risque de défaillance et prendre les décisions nécessaires pour rétablir tout déséquilibre.

 

Pour tout renseignement sur cette étude disponible aujourd’hui, merci de contacter notre service francophone au 00 44 16 42 62 64 16 ou par email severine.imbert@plimsoll-france.com en précisant la référence PR09\FRPI42 pour bénéficier d’une remise de 50€ sur l’étude (*Offre non-cumulable).

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...