Le bilan carbone à la française intéresse les imprimeurs nippons

De gauche à droite : H. Shimizu, G. Goujon, A-M. De Noose, H. Nakamura et B. Klose

Une délégation japonaise était présente à Paris en Septembre dernier pour découvrir la démarche française dans ce domaine.

Le 17 septembre dernier, l’UNIC accueillait dans ses locaux Hirokazu Shimizu, imprimeur japonais, et Hiroyuki Nakamura, délégué général de la fédération japonaise des industries graphiques, accompagnés d’Anne-Marie De Noose et Béatrice Klose d’Intergraf, la confédération des imprimeurs européens.

A l’issue de leur voyage en Europe, cette délégation a fait escale à Paris dans le but de mieux appréhender l’approche européenne et notamment française en matière d’évaluation des émissions de gaz à effet de serre dans le domaine des industries graphiques.

Après une matinée de travail et d’échanges fructueux avec Benoît Moreau et Benjamin Mattely du service environnement de l’UNIC, la journée s’est clôturée par la visite de l’Imprimerie FRAZIER (75) que dirige Gérard Goujon.

Vivement intéressés par cette approche carbone, les imprimeurs japonais étudient l’opportunité de rejoindre le Danemark, la Hollande, la Belgique et la France dans le cadre du projet européen concernant l’élaboration d’un calculateur carbone dédié aux Industries Graphiques qui sera proposé avant fin 2010 et qui comportera notamment un volet produit qui permettra de calculer l’empreinte carbone d’un imprimé.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...