Le groupe français d'imprimerie Oberthur toujours intéressé par le britannique De La Rue

Du bâton et de la carotte entre Oberthur et De La Rue

C'est par un communiqué de presse publié en tout début d'année que le groupe français d'imprimerie Oberthur, dirigé par Jacques Savarre, réitère son intérêt pour son homologue britannique De La Rue.

Un communiqué de presse qui joue du bâton et de la carotte.

De la carotte en précisant : "Notre approche est très sérieuse (...) et lui (De La Rue ndlr) permettrait de fournir les services de qualité que réclame la clientèle".

Du bâton également quand le communiqué indique que cette association permettrait de régler des problèmes sérieux auxquels De La Rue n'a pas sur faire face : "Nous sommes persuadés qu'associer De La Rue et Oberthur permettrait de restaurer l'image et la réputation de De La Rue. Nous estimons que certaines questions cruciales méritent des réponses de la part de De La Rue concernant l'Inde et les relations qu'entretient l'entreprise avec ses clients".

de_la_rue

Ces remarques ont trait à un marché de 16 000 tonnes de papier monnaie lancé par le gouvernement indien et remporté par quatre concurrents de De La Rue

"Oberthur estime que De la Rue devrait informer le marché s'il n'a pas remporté ce contrat, voire s'il n'a même pas été invité à participer à l'appel d'offres"

Au mois d'août, le groupe d'imprimerie britannique a en effet été confronté à de très sérieux problèmes qualité dans le domaine de la fabrication de papier monnaie, des problèmes passés sous silence qui ont fait dévisser la société en bourse et qui seraient sans doute à l'origine de la décision indienne.

Dans ce contexte, le groupe français réitère son intérêt pour De La Rue suite à une première offre valorisée à 880 millions d'euros, cherchant à rassurer l'opinion publique britannique sur le fait qu'en cas de rachat de son compétiteur, De La Rue poursuivrait la fabrication des Livres Sterling en Grande Bretagne, pays où la société emploie près de 600 collaborateurs.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...