Que nous réserve 2011 pour le secteur de l'imprimerie ?

C'est la thématique abordée par la toute dernière étude du cabinet Plimsoll.

Alors que le marché français de l'imprimerie tente d’effacer les traces laissées par la récession, un secteur fragmenté semble émerger du brouillard.

Selon les nouvelles recherches menées par le cabinet Plimsoll, le marché reste partagé entre ceux qui ont pris les bonnes décisions à temps et ceux qui luttent toujours pour se remettre de la crise.
 
David Pattison, auteur de l'étude de Portefeuille Plimsoll 2011 explique à GraphiLine que « maintenant que la tempête est passée, nous avons pu évaluer les dommages qu’elle a causé. 168 entreprises ne tiennent qu’à un fil et commencent la nouvelle année dans un piètre état. Nous les avons notées « danger ». Une chute de la demande a souvent été fatale pour beaucoup d’entre elles. Les entreprise qui n’ont pas fait de coupes douloureuses plus tôt pour se protéger ont commis une erreur».
 
Cependant, des signes positifs sont maintenant visibles.

Le nombre de sociétés notées « fortes » est en hausse explique M. Pattison. « Bravo aux 345 entreprises qui ont atteint cette notation dans notre dernière étude. En fait, bon nombre d'entre elles ont même gardé cette note pendant toute la récession. Elles sont parvenues à maintenir leur succès commercial sans compromettre leur stabilité financière. Elles sont en position de force pour en profiter en 2011, alors que d'autres échouent encore autour d’elles».
 
La situation est donc contrastée sur le marché français de l'imprimerie. David Pattison en tire 4 conclusions :

  1. Obtenir une croissance positive sera primordial cette année pour les entreprises puisque les coûts et frais généraux continuent d’augmenter. Sans croissance, elles devront les réduire drastiquement. Leur objectif sera de battre la marge bénéficiaire moyenne courante de 2,3% si elles veulent couvrir leurs coûts et investir dans d'autres secteurs de croissance.
  2. Le marché progressant lentement, identifier ces secteurs de croissance sera essentiel. Un groupe de 91 sociétés montre la voie avec une croissance de plus de 10%. Les financements bancaires étant encore difficile à obtenir, les entreprises à forte croissance auront les ressources et le savoir-faire pour exploiter de nouvelles opportunités prometteuses.
  3. Les 168 entreprises notées « danger » seront peu à peu poussées vers la sortie : elles ne sont tout simplement pas compétitives dans l'environnement économique actuel. Elles attirent même de moins en moins les acquéreurs car de nouveaux secteurs de croissance semblent plus prometteurs. Attendez-vous donc à une vague de liquidations parmi ces sociétés en 2011.
  4. Les fusions-acquisitions continueront mais le profil des entreprises impliquées devrait changer. Les entreprises rachèteront toujours des concurrents en difficultés pour une bouchée de pain. Cependant, un retour aux acquisitions plus stratégiques est attendu sur le marché. De plus grands groupes cibleront certainement les secteurs prometteurs de croissance. La nouvelle étude Plimsoll a identifié 145 sociétés cibles « bon marché » en position périlleuse et 32 autres entités dont la croissance rapide attirera sans aucun doute l'attention des plus grands acteurs en 2011.

La nouvelle édition 2011 de l’étude de Portefeuille Plimsoll – Imprimeurs note la performance des 1000 entreprises leaders du secteur selon 5 catégories : « Forte, bonne, médiocre préoccupant ou danger ».

Une analyse graphique et des commentaires écrits permettent de distinguer les entreprises en difficultés de celles qui excellent sur la base de leurs 4 derniers bilans financiers.
 
Pour tout renseignement merci de contacter notre service francophone au 00 44 16 42 62 64 16 ou par email severine.imbert@plimsoll-france.com.

Les Lecteurs GRAPHILINE bénéficient d'une remise de 50 euros en indiquant le code promotionnel PR0111\FRPI42 (Offre limitée non-cumulable).

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...