Interview Café-Croissants - Pierre Hoynant, président de Heidelberg France

Découvrez Pierre Hoynant, comme vous ne l'imaginiez pas !

Marié, père de "3+2" enfants, Pierre Hoynant est diplômé de Polytechnique et de l'Ensam avec une spécialisation dans l'énergie.

Il débute sa carrière chez Renault Véhicules Industriels (RVI), en production, à l'usine de Bourg en Bresse, comme ouvrier sur chaîne de montage pendant 1 an.

Après différentes missions au sein de l'usine, il prend la direction de l'usine RVI de Blainville sur Orne, un site spécialisé dans le montage de boîtes de vitesse employant près de 2000 salariés.

Début 1988, il est débauché par le constructeur de presses d'imprimerie Harris-Marinoni, comme directeur industriel, en charge de la fabrication et des achats. Un an plus tard, la société est rachetée par Heidelberg qui se dote ainsi d'un pôle de fabrication de "rotatives offset".

A l'arrivée de Bernhard Schreier, il est nommé patron R&D rotatives pour le groupe. C'est son équipe qui développera ainsi la fameuse M600 puis développera les technologies Sunday dont la M4000.

En 1998, Pierre Hoynant rejoint le siège de Heidelberg, dans la ville allemande éponyme comme responsable R&D machines feuille. Trois ans plus tard, il rentre en France comme DGA Heidelberg France, avant de prendre la présidence de la filiale française au départ de Thomas Doliwa, le 1er janvier 2004.

Pierre Hoynant, 3 dates importantes pour vous...

1993 : La sortie de la M600

1998 : Mon arrivée en Allemagne, au siège de Heidelberg : passer de la rotative à la feuille...

2004 : Le changement de culture et de positionnement de Heidelberg France : l'entreprise s'est mise en ordre de marche, autrement...

Pierre Hoynant, et si vous nous en disiez un peu plus...

  • Une Passion qui vous anime :
    Faire des choses de mes mains. J'ai ainsi construit un abri dans mon jardin, de A à Z
  • Un objet qui vous fait rêver :
    Un beau bateau, un voilier de course en acajou par exemple. Un quillard !
  • Un livre de chevet :
    Les Propos d'Olivier Bareton confiseurs d'Auguste Detoeuf
  • Un lieu magique pour vous :
    A bord d'un voilier, dans l'arc antillais / quelque part en montagne, dans un chalet
  • Un moment privilégié de la journée :
    Le matin, au lever du soleil, dehors avec mes chiens
  • Votre plat de prédilection :
    Une andouillette 5A !
  • Votre véhicule automobile :
    Une Mercedes E220 : confortable et fiable. Efficace comme une presse Heidelberg !
  • Un musicien de prédilection :
    Sergueï Rachmaninov
  • Un métier que vous auriez aimé faire :
    Chirurgien
  • Votre héro de BD préféré :
    Gaston Lagaffe
  • Un film culte :
    Les tontons flingueurs
  • Un morceau de musique qui vous trotte dans la tête :
    Le 3° concerto de piano de Rachmaninov, du film Shine
  • Une qualité que vous appréciez, un défaut que vous abhorrez :
    La franchise / le mensonge
  • Une actrice de prédilection
    Ma chienne, un bouvier bernois... !
  • Un dessert qui vous fait craquer :
    Quelquechose au chocolat
  • Votre couleur préférée :
    Le Bleu
  • Un manager que vous respectez tout particulièrement :
    Georges Besse et mon père, qui fut le patron d'une division de Pechiney Ugine Kuhlmann
  • Une oeuvre d'art que vous aimeriez posséder :
    Objectivement, ce n'est pas mon truc ! Une oeuvre d'art n'aurait rien à faire chez moi, elle est bien mieux dans son contexte !

 

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...