180 000 visiteurs au 31ème Salon du Livre

L'organisateur satisfait du visitorat de cette édition substantiellement réorganisée.

Avec près de 180 000 visiteurs en 4 jours au lieu de 6, la 31e édition a connu pour son organisateur "un beau succès de fréquentation", malgré une érosion du visitorat de 5%.

Conjuguant les rendez-vous populaires et les rencontres littéraires exigeantes, le Salon a renoué avec un public de grands lecteurs et "a su attirer un public plus populaire avec des rencontres pour tous".

Les cinq pays nordiques - Danemark, Finlande, Islande, Norvège et Suède - invités d’honneur de cette 31e édition, ont fait découvrir ou redécouvrir plus de 40 auteurs venus spécialement pour l’occasion.

Diversité des genres éditoriaux et des rencontres sous forme de débats, de dédicaces, de plate-forme... les lettres nordiques ont fait monter la température !

Buenos Aires, capitale mondiale du livre 2011, en venant avec 20 auteurs a convaincu les organisateurs de pérenniser l’invitation d’une ville à l’honneur. Tous ces auteurs dont Quino, Alan Pauls, Pablo de Santis... ont fait retentir sur le salon des airs de tango et de chaleur sud-américaine.

La littérature d’outre-mer et les deux dernières thématiques : le polar, les serial lecteurs ont fait du Salon le premier salon littéraire de France.

Les 4 moments forts de l'édition 2011

  • L’hommage rendu à Edouard Glissant, un des moments d’émotion du vernissage, le mangaka Motoro Mase s’exprimant sur la situation du Japon ou l’hommage rendu à Haïti.
  • La célébration des 30 ans du Prix unique du livre par Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture et de la Communication et Antoine Gallimard, président du Syndicat national de l’édition en présence de Jack Lang, auteur de la loi éponyme en 1981.
  • Un moment de connivence entre des enfants et Carla Bruni leur remettant des chèques lire de 7 euros émis par le Centre national du livre.
  • Des hommes et des femmes politiques promouvant le livre et la lecture comme le président de la région Ile-de-France, Jean-Paul Huchon, le ministre de l’éducation nationale Luc Chatel, la ministre chargée de l’outre-mer Marie-Luce Penchard, le maire de Paris, Bertrand Delanoé.

salon_du_livre_2011

Au niveau des professionnels du livre, des rencontres et des débats mouvementés, des libraires au cœur de la programmation, une journée de la traduction couronnée de succés, un centre de droits actif et un marché des droits audiovisuels de la SCELF performant ont marquéles esprits ! A souligner aussi, la grande implication du Bureau International de l’Edition Française et du Centre national du livre autour d’initiatives comme les « fellowships ».

  • La journée de la traduction programmée en avant-première du Salon a été qualifiée de réussite par les 750 participants qui ont d’ores et déjà pris rendez-vous pour l’année prochaine.
  • Une 3e e?dition pour le marché des droits audiovisuels couronnée de succés avec des rencontres plus que prometteuses entre éditeurs et producteurs, qui permettront désormais à certaines œuvres de se voir en grand écran.
  • Les libraires avaient pour la première fois un programme dédié avec des avant-premières, des cartes blanches, des conférences, des coups de cœur qui à chaque fois ont affiché complet.
  • Les bibliothécaires ont également apprécié la matinée du lundi matin qui leur était consacrée.
  • Le déplacement de la nocturne le vendredi soir n’a pas encore fait ses preuves, le Salon du livre en prend bonne note.
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...