Le carton recyclé est-il dangereux pour les emballages alimentaires ?

Une émission de la BBC du 8 mars dernier, appuyée par des articles parus dans les colonnes du Daily Telegraph puis du Daily Mail, a enflammé le secteur de l'emballage en Europe.

Les emballages en carton recyclé sont-ils dangereux pour la santé ?

Telle est en effet l'affirmation faite le 8 mars dernier lors d'une émission de radio de la BBC, reprise par deux quotidiens populaires britanniques, affirmation faite à partir de différentes analyses d'emballages réalisées en Suisse, mais étayées pour l'instant, par aucune étude toxicologique.

Pour ces médias, les "restes" d'encre d'imprimerie (huiles minérales) encores présents dans le carton recyclé utilisé pour la fabrication emballages alimentaires, migreraient dans les aliments, avec toutes les conséquences sanitaires que l'on peut imaginer.

Devant l'inquiétude engendrée dans toute l'Europe et en l'absence d'étude idoine, Pira, une autorité indépendante qui fait référence dans le secteur du papier et du carton, a fait le point le 10 mars, dans un long article accessible ci-dessous, article rédigé par Nick Kernoghan.

Responsable du département testing de Pira, ce dernier, à partir d'une recherche sur Google, recense les études parues, dresse une chronologie de la crise, rappelle le contexte réglementaire et surtout, liste les dangers avérés relatifs à la migration d'huiles minérales dans des aliments.

S'il recommande l'utilisation de sachets intérieurs afin de disposer de barrières renforcées, il insiste également sur la nécessaire utilisation de cartons fabriqués à partir de fibres vierges et préconise par exemple, de supprimer les journaux des papiers à recycler.

Car à la base du problème, se trouve un désencrage imparfait de la pâte recyclée.

A noter que ce problème concernerait principalement les emballages de céréales, de pâtes alimentaires et de riz, souvent en contact direct avec l'aliment.

Devant le risque potentiel, certains industriels comme la société Jordan's ont décidé de ne plus utiliser que du carton fabriqué à partir de pâte vierge : un gage indéniable de non contamination.

 

Lire l'article en anglais de Nick Kernoghan

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...