Le groupe papetier suédois Arctic Paper met en avant le World Book Day

Son mot d'ordre : Défendez le mot écrit à l'école et dans l'enseignement !

Pour le groupe papetier Arctic Paper, "on assiste actuellement à une tendance inquiétante, selon laquelle la compréhension à la lecture baisse progressivement parmi les jeunes".

Cette tendance se retrouverait dans l'ensemble de la zone OCDE, où des mesures ont été effectuées tous les trois ans depuis l'année 2000, au moyen de l'enquête dite «PISA» (Programme for International Student Assessment = Programme international pour le suivi des acquis des élèves).

Au moment où Arctic Paper met en avant le « World Book & Copyright Day » (Journée mondiale du livre et du droit d'auteur), c'est sur la valeur de la compréhension à la lecture et la signification du mot écrit dans l'enseignement que l'accent est mis tout particulièrement.

Le rapport entre la compréhension à la lecture et les prestations dans différentes matières est établi.

C'est pourquoi il est inquiétant qu'un élève sur cinq au sein de la zone OCDE n'atteigne même pas aujourd'hui le niveau 2 sur l'échelle des 6 niveaux possibles qu'utilise l'enquête PISA. Cela veut dire qu'ils n'ont pas les capacités nécessaires dans le domaine de la lecture pour participer de manière efficace et productive à la société actuelle. Dans la dernière enquête, un peu moins d'un pour cent des élèves seulement atteint le niveau maximal, c'est-à-dire la note 6.

La Chine et la Corée sont en tête de la liste. En Europe, les meilleurs en termes de compréhension à la lecture sont les jeunes de 15 ans en Finlande, avec une troisième place au classement. Les Pays-Bas occupent la dixième place.  Plusieurs autres pays européens obtiennent des résultats nettement plus mauvais, notamment la Norvège, l'Estonie, la Suisse, la Pologne, l'Islande et le Liechtenstein, dont les résultats se situent juste au-dessus de la moyenne de la zone OCDE.

L'enquête PISA souligne que, dans les économies d'aujourd'hui qui reposent en grande partie sur la connaissance, les pays qui obtiennent les meilleurs résultats en termes de compréhension à la lecture peuvent également se doter d'avantages concurrentiels très importants.  

Le changement des habitudes concernant les médias a une influence

Quels sont les facteurs qui ont une influence sur le développement ? Les chercheurs qui étudient les relations entre le développement technique et la lecture désignent, entre autres, les changements des habitudes de vie et les nouveaux types d'utilisation des médias et de la lecture comme étant des facteurs à l'origine de la tendance.

« En tant que producteurs de papier, nous désirons bien entendu défendre le mot imprimé qui a une valeur inégalée, dans l'enseignement en particulier. La lecture de livres est très importante, puisque le livre donne accès à des mondes qui stimulent l'imagination, l'empathie et le développement personnel. Des études montrent également sans ambiguïté qu'il est plus simple d'assimiler un texte sous forme écrite que par l'intermédiaire d'autres médias, par exemple numériques », déclare Hans Karlander, directeur commercial et marketing à Arctic Paper à GraphiLine.

« La Journée mondiale du livre et du droit d'auteur est une excellente occasion d'inciter à la lecture de livres imprimés et de mettre en avant le rôle essentiel des manuels scolaires dans les écoles du monde entier », estime Hans Karlander. Au sein d'Arctic Paper, cette journée est célébrée en de nombreux endroits en Europe par le biais d'activités locales organisées conjointement avec des écrivains, des producteurs de livres et des maisons d'édition.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...