La fresque géante de l'Aquarium de Paris, une prouesse technique par sa taille et la qualité de son rendu

S’étendant sur une surface globale de 15m², les trois fresques rétro-éclairées du photographe Philippe Richard ont été imprimées sur Epson Stylus PRO 11880 avec du Film Epson Premium Backlit Mat

Le 4 mars dernier, le photographe professionnel Philippe Richard et EPSON célébraient l’inauguration de l’exposition des fresques géantes « Ocean’s Heart » à l’Aquarium de Paris, au Trocadéro. Trois compositions grandioses, d’une surface globale rétro-éclairée de 15m², une véritable prouesse technique pour l’équipe qui l’a créée !

Passionné de photographie sous-marine, Philippe Richard caressait déjà depuis plusieurs années le désir de réaliser une exposition à partir des clichés pris pendant 5 ans dans le monde entier, lorsqu’il soumet le projet à l’Aquarium du Trocadéro. Enthousiasmée par l’idée d’agrémenter le circuit de l’aquarium avec de nouvelles images sublimant les fonds sous-marins et avec un film, où l’artiste présente son travail et délivre des anecdotes sur ses prises de vue, la direction accepte sa proposition et évoque la possibilité d’utiliser la technique du film rétro-éclairé.

L’objectif : créer 3 fresques rétro-éclairées, l’une de  900 cm x 120 cm, fixée sur le mur de l’aquarium, et deux de 250 cm x 90 cm, fixées sur des supports métalliques à roulettes, pour séparer les espaces.

image004
Les contraintes sont nombreuses :

  • Une fresque composée de 88 images très différentes, en majorité sur fond noir, nécessitant donc une excellente qualité d’image ;
  • Une association média et encres qui doit fournir une densité élevée en respectant les couleurs originales ;
  • Une résistance importante du tirage à l’humidité et à la lumière sur une longue durée (2 ans) ;
  • Une difficulté renforcée par le très grand format, qui laisse planer le risque de d’un défaut d’impression en cours de production;
  • Un format inhabituellement grand pour un support rétro-éclairé généralement  fragile ;
  • Une accroche sur un mur à double courbure et dont la taille ne correspond pas à celle du massicot.

Après quelques tests infructueux sur diverses imprimantes, donnant une qualité d’image trop faible pour être exposée, le photographe entre en contact avec Jean-Pierre Vallin, Responsable du label Digigraphie® au sein d’EPSON France, afin de connaître les solutions grand format proposées par la société. Jean-Pierre Vallin oriente alors Philippe Richard vers le duo Epson Stylus PRO 11880 / Film Epson Premium Backlit Mat, duo qui permet d’obtenir des images rétro-éclairées d’une qualité exceptionnelle, dans un très grand format.
 
Le test est concluant et l’équipe réalise les trois fresques en un temps record. Protégées par un panneau en plexiglas incassable, les fresques pourront résister au passage des 600 000 visiteurs annuels de l’Aquarium pendant les deux ans minimum durant lesquels elles seront exposées !
 
Philippe Richard confie à GraphiLine : « Je travaille avec Epson depuis des années (Stylus Photo 1800, Stylus Photo 2100 et Stylus Photo 2400), mais je n’avais jamais utilisé d’imprimantes du calibre de la Stylus Pro 11880 ni de film rétro éclairé. La qualité et la fiabilité de l’imprimante est absolument incroyable, nous n’avons eu besoin de faire qu’une sortie, elle a été immédiatement bonne ! »
 
Des fresques à aller admirer dès maintenant à L’Aquarium de Paris, au Trocadéro !  (Jardins du Trocadéro  - 75016 Paris)

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...