Trois établissements scolaires aquitains s'équipent du scanner e-Scan d'i2S

Le français i2S se distingue et confirme sa stratégie de croissance.

Depuis fin avril, les élèves, les enseignants et le personnel administratif du lycée Cassin de Bayonne, du collège F. Mitterrand de Soustons et du lycée professionnel Jehan Duperier de Saint-Médard-en-Jalles utilisent le scanner e-Scan d'i2S pour numériser leurs livres et documents pédagogiques et administratifs.

Une utilisation test durant deux mois, menée en partenariat avec le CRDP d'Aquitaine et le rectorat de Bordeaux, qui a pour objectif de faire ressortir les bénéfices d'e-Scan et de la numérisation des ouvrages dans un établissement scolaire.
 
Alors que la France accuse un retard certain dans le domaine des technologies de l'information et de la communication pour l'enseignement (Tice), le gouvernement en a fait l'une de ses priorités, conscient de leur rôle essentiel pour la croissance de demain.
Les raisons de l'informatisation des établissements scolaires sont nombreuses : amélioration de la qualité de l'enseignement et des résultats scolaires, formation des élèves aux outils numériques afin de leur donner les compétences-clés, indispensables à leur réussite sur le marché de travail, amélioration de l'efficacité de l'administration et de la gestion des établissements scolaires ...

Autant d'enjeux économiques et pédagogiques auxquels répond le scanner libre-service e-Scan d'i2S. Preuve en est : alors que depuis son lancement mondial en 2009, près de 80% des ventes en France et à l'international d'e-Scan© ont été réalisées dans des bibliothèques universitaires, une analyse marché réalisée conjointement par i2S et le Laboratoire des Usages en Technologies d'Information Numérique (LUTIN) montre que les utilisateurs (étudiants, enseignants et personnel administratif) voient un réel intérêt dans l'usage de la solution :

  • pérennité et conservation des ouvrages (fragiles, précieux et modernes) : limitation des risques liés à la manipulation ou à la communication des documents,
  • facilitation des accès au savoir : gain de temps pour élaborer des supports de cours, installation dans des accès libres (CDI, salles multimédia et de professeurs), développement de l'autonomie des élèves et appui pour l'élaboration des devoirs,
  • meilleure diffusion : rapidité et facilité de diffusion et de transfert des documents, adaptable à l'environnement et aux équipements existants,
  • geste éco-responsable : aucun consommable, maîtrise de la consommation de papier.

i2s_e-scan_400

Ainsi, fort de ces constats et avec le soutien actif du Centre Régional de Documentation Pédagogique (CRDP) d'Aquitaine et du rectorat de Bordeaux (Catice), i2S a permis à trois établissements de l'académie de Bordeaux de tester durant deux mois e-Scan©, son scanner dédié au libre-service. Les installations et les formations ont donc eu lieu fin avril.
 
« Cette expérimentation de l'e-Scan d'i2S auprès de trois établissements de notre académie s'inscrit parfaitement dans la volonté de l'Etat et du ministère de l'Education nationale d'intégrer quotidiennement les nouvelles technologies à l'enseignement. Nous souhaitons ici plus particulièrement sensibiliser les élèves, les enseignants et le personnel administratif à employer une solution de numérisation de nos documents, et à en évaluer les usages, qu'ils soient pédagogiques ou administratifs », commente Jean-Luc MURE, directeur régional du CRDP d'Aquitaine.
 
A l'issue de la période de prêt, un audit sera réalisé avec l'ensemble des acteurs investis dans cette opération pour évaluer les bénéfices d'e-Scan dans un établissement scolaire.
 
« Cette initiative démontre que l'école numérique de demain passe par la collaboration d'acteurs publics avec le secteur privé et qu'i2S, reconnue pour ses innovations et ses solutions adaptées au grand public, a un rôle à jouer dans la numérisation des documents pédagogiques et administratifs et l'accès au savoir», ajoute Jean-Pierre Gérault, Président du directoire d'i2S.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...