L'imprimerie de Montligeon (61) quitte le giron de l'Eglise

L'entreprise sur le point d'être cédée à un imprimeur nordiste.

Les salariés de l'imprimerie de Montligeon peuvent souffler.

En difficulté ces derniers mois, leur entreprise est sur le point d'être reprise par un imprimeur nordiste spécialisé dans l'emballage, l'imprimerie Gaultier, de Saint-Étienne-au-Mont (62).

Cette cession constitue une véritable révolution pour l'imprimerie normande, contrôlée par l'Eglise depuis sa création il y a un siècle par Mgr Buguet, afin de donner du travail aux habitants de la Chapelle-Montligeon, village abritant une basilique, lieu de pélerinage bien connu.

Gérée par une association, l'ASCME (Association des services collectifs de Montligeon établissement), l'imprimerie de Montligeon s'est au fil des ans développée sur deux marchés, les imprimés de communication, un marché qui souffre particulièrement et l'emballage et le cartonnage, un marché plus récurrent.

Suite à l'acquisition - difficile - de l'imprimerie La Fertoise en 2005 (La Ferté-Bernard) puis la construction d'une toute nouvelle usine à Saint-Hilaire-le-Châtel, juste avant la crise, la société a depuis lors traversé de grosses turbulences, turbulences qui auraient nécessité le soutien financier de l'Eglise afin de rassurer des fournisseurs inquiets.

Dans ce contexte, la cession de l'imprimerie, en négociation depuis des mois, était sur toutes les lèvres à Saint-Hilaire-le-Châtel.

L'adossement de l'imprimerie à un acteur bien connu du secteur de l'emballage constitue à n'en pas douter une bonne nouvelle pour l'imprimerie de Montligeon qui devra désormais, dans les mois qui viennent, gérer un nouveau dossier épineux : la fermeture de son site de La Ferté Bernard et le rapatriement de ses 44 salariés à Saint Hilaire le Châtel, site qui emploie lui près de 160 collaborateurs.

imprimeriedemontligeon_400_01_400

Plus d'articles sur les chaînes :

Orne
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

Actualités de l'entreprise