10 000 licenciements chez Ricoh

Le constructeur nippon va supprimer 10% de ses postes.

Face à une conjoncture maussade et aux effets du tsunami, Ricoh, le contructeur nippon de solutions bureautiques et de copieurs, a décidé d'employer les grands moyens afin de restaurer sa profitabilité.

La société a en effet décidé la mise en oeuvre d'un plan de restructuration de grande ampleur qui vise à supprimer 10% de sa main d'oeuvre.

Ce plan, qui coûterait 60 milliards de yens et qui devrait prendre fin en 2014.

Si cette restructuration ne devrait avoir aucune incidence sur la relation client en France, les imprimeurs sont assez inquiets d'une telle décision, d'autant que la société cherche à pénétrer le secteur des industries graphiques et de l'imprimerie depuis quelques années déjà.

En France, Ricoh emploie près de 3000 personnes et dispose d'une usine de production à Colmar. Autant dire que les salariés français sont particulièrement inquiets, ayant déjà dû subir un plan de restructuration ces deux dernières années ayant conduit à la suppression de 200 postes.

Selon nos informations, le groupe souhaiterait, en France, vendre ses copieurs sous une seule marque, ce qui pourrait, quoiqu'on en dise, entraîner des suppressions de postes doublonnés selon les syndicats.

Il est à noter que l'annonce de cette restructuration a fait bondir le cours de l'action Ricoh de 4% à la bourse de Tokyo...

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...