Forte chute de la capacité de production d'imprimerie hélio en Europe

Les acheteurs pris au piège de leurs pratiques d'achat.

Les mois qui viennent de s'écouler ont marqué une ruptutre très nette sur le marché européen de l'imprimerie hélio.

Confrontés à de lourdes surcapacités de production en Europe du Nord et à des donneurs d'ordres aux pratiques d'achat court-termistes, les imprimeurs hélio européens ont traversé une crise sans précédent dont les effets sont aujourd'hui la disparition de très importantes capacités de production qui, dans certains cas, font désormais défaut.

La listes des arrêts de machines est en effet on ne peut plus parlante, la France étant peu concernée avec 17 malheureuses rotatives, face aux 85 (!) allemandes :

  • faillite Schlott Freudenstadt (D) : arret de 5 rotatives hélio, non reprises.
  • faillite Schlott Landau (D) : reprise du site historique du groupe Schlott par l'ancien président du groupe, Bernd Rose. Maintien de 2 rotatives
  • faillite de Schlott Broschek (D) : arrêt d'une rotative hélio, reprise d'une rotative hélio par Prinovis
  • Prinovis (D) : arrêt de 4 rotatives hélio à Nurenberg, remplacée à terme par celle rachetée à Broschek.
  • Roto Smeets (NL) : arrêt d'une rotative hélio
  • Ringier (CH) : remplacement d'une rotative hélio par une rotative offset.
  • Ilte (I) : arrêt de 3 rotatives hélio.

Dans ce contexte, le marché semble se rééquilibrer et paraît moins défavorable aux imprimeurs.

Ce, si tant est que la concurrence des rotativistes offset équipées de presses 72/80/96 pages, ne vienne par déstabiliser un marché en plein redimensionnement.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...