Le colloque INTERFIBRES 2011, porteur d'innovations pour la chimie du futur

IL se présente comme la premier colloque international sur les applications et la valorisation des bioressources à base de fibres végétales.

Moteur d’innovation, la chimie est au coeur aujourd’hui des grands défis de la société (la santé, la nourriture, l’habillement, l’énergie…).

C’est ainsi que la chimie du futur issue des fibres du bois sera au centre du 1er Colloque INTERFIBRES organisé les 6, 7, 8 septembre prochains, par Congrès et Expositions de Bordeaux. Ce nouveau rendez-vous véritablement avant-gardiste réunira pour la première fois, plusieurs secteurs connectés par l’univers de la fibre végétale : les filières bois et panneaux (FCBA), pâtes et papiers (ATIP, COPACEL, SYMOP, CTP, INP PAGORA), chimie (ACD, UIC Aquitaine), les pôles de compétitivité (Pôle Fibres, XYLOFUTUR).

Articulé autour de 3 journées d’information, d’échanges et de rencontres internationales, INTERFIBRES abordera les nouvelles applications et perspectives de développement et de croissance verte, portées par les filières nouvelles et traditionnelles.

La cellulose arboricole recelant une molécule identique à la cellulose du coton, il est possible aujourd’hui de produire des textiles à partir du bois :

  • le lyocell (ou tencel), une fibre cellulosique biodégradable issue du bois de forêts autrichiennes. Elle est labellisée OëkoTex et Ecolabel Européen.
  • le Lenpur, une autre fibre cellulosique issue du bois d'élagage de pin blanc de Canada ou de Chine. Cette fibre douce et brillante appelée cashmere végétal est utilisée pour les sous-vêtements ou certains vêtements de sport.
  • le Micromodal, une fibre cellulosique issue de hêtres provenant de forêts gérées durablement. Egalement adapté à la lingerie, c'est une fibre distinguée par trois labels.

interfibres_2011_400

« Cette application textile de la cellulose croît extrêmement rapidement et au niveau du monde, aujourd’hui, la croissance est de + 7 % par an. Elle bénéficie de nouveaux procédés propres de dissolution et régénération sous forme de fils » selon Dominique LACHENAL (INP-PAGORA)

Désormais il est également possible de produire des vêtements à partir des fibres issues du pin maritime. La styliste, Sophie Young démontre l'intérêt et l'origine de la fibre de pin, utilisée pour g=98, sa marque de lingerie.

  • Gelscom (28) utilise les mailles créées par le réseau moléculaire de la cellulose pour emprisonner un agent thérapeutique et cibler les tissus à traiter, notamment en cas d’hernies discales,
  • Covidien (78) utilise la cellulose pour stopper les saignements lors des interventions chirurgicales, médicale,
  • Tembec et son usine à Tartas (40), véritable bioraffinerie lignocellulosique, valorise la cellulose, la lignine et les résines issues du pin, avec des applications commerciales pour pratiquement tous les composants du pin maritime… notamment la cellulose microcristalline, fibre diététique largement utilisée dans tous les produits de régime et comme excipient pharmaceutique.

Organisé en 3 pôles, Interfibres associe à son Colloque international, une exposition et des animations témoignant du dynamisme de la filière :

  • Pôle business / Exposition
    …où les acteurs majeurs de la filière exposeront leurs technologies et savoir-faire dans les domaines suivants : l’industrie papetière (machines, équipements,… présentés par constructeurs et fournisseurs), la chimie des biomolécules (solvants, lubrifiants, encres, peintures, produits pharmaceutiques, etc.), l’industrie des matériaux traditionnels (le bois-matériau, les pâtes, le papier, les panneaux, etc.), la bioénergie (les carburants, les combustibles, etc.), l’industrie des biomatériaux (les polymères, plastiques, matériaux composites, etc.).
  • Pôle conférences
    …basé sur un très riche programme de témoignages où chefs d’entreprise, techniciens, chercheurs, présenteront leurs expériences, les nouvelles valorisations chimiques et applications à haute valeur ajoutée, porteuses de développements industriels :

    Chaque matin : conférence plénière sur des thèmes transversaux touchant à la fois l’industrie du papier, la chimie, le bois et la recherche,

    L’après-midi des mardi, mercredi et jeudi : des conférences spécifiques pilotées par les partenaires d’Interfibres (UIC / Union des Industries Chimiques, ATIP / Association Technique de l’Industrie Papetière, CTP / Centre Technique du Papier, FCBA / Fédération Centre Bois Ameublement, Grenoble INP Pagora / Ecole internationale du papier, de la communication imprimée et des biomatériaux, PÔLE FIBRE, SYMOP / Syndicat des entreprises de technologies de production, XYLOFUTUR / Pôle de

    Jeudi toute la journée : séminaire Bioénergie METSO (sur invitation).
  • Pôle animations

    Rendez-vous essentiels pour donner une visibilité au dynamisme industriel, aux gains de productivité et aux équipes techniques, deux temps forts rythmeront Interfibres : le Forum des opérateurs (outil de formation et de communication interne, il met en contact opérateurs et fournisseurs, favorisant ainsi l’élargissement de l’expertise technique) et les Palmes de l’Innovation.
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...