Allégations sur le coût du jet d'encre - l'italien Durst s'excuse auprès d'Agfa

Tous les coups ne sont pas forcément permis dans les affaires !

Tel est pris qui croyait prendre est l'adage qui pourrait parfaitement s'appliquer au différend qui a opposé les sociétés Durst et Agfa.

A l'origine de ce différend dont l'épilogue n'a été trouvé que suite à une menace d'Agfa d'aller en justice, un article du magazine d'information de Durst, Process.

Dans cet article, le constructeur italien, visuel (Agfa) à l'appui, mettait en cause de manière à peine voilée la façon dont Agfa calcule le coût des impressions jet d'encre, notamment sur ses presses industrielles Tiger et Leopard, qui n'ont pas d'équivalent chez Durst...

Les termes utilisés par l'italien étaient à vrai dire plutôt étonnants dans un magazine d'information "corporate", avec des phrases du type :

  • "Les jeux de prestige du marketing de certaines entreprises nuisent-ils au sérieux de l'impression inkjet comme technique adaptée à être utilisée dans l'industrie ?"
  • "C’est la raison pour laquelle il est encore plus surprenant de voir que pour s’affirmer, les entreprises du secteur inkjet pensent être en droit d’“obtenir par la tricherie” un avantage sur la concurrence en manipulant avec habileté les données relatives à la consommation d’encre en contraste avec les lois de la physique.
    On compte sur la “stupidité” des clients, sur l’absence d’une vision d’ensemble et de connaissance technique. Pourtant, il est clair que la quantité d’encre est un produit de la quantité de gouttes par unité de surface (dpi = dots per inch) et de la dimension des gouttes en picolitres ou en nanogrammes."

magazine_durst

Menacé d'une action en justice, le constructeur italien a prestement fait machine arrière.

Après des excuses écrites, il a fait amende honorable en offrant à Agfa, deux pages du numéro du mois d'août de son magazine pour s'expliquer.

  • "L'éditorial du dernier numéro de Process a donné à certains lecteurs l'impression que nous accusions Agfa Graphics NV de vouloir berner une clientèle naïve, et de donner dans ses opuscules des informations inexactes. Telle n'était pas notre intention et nous nous excusons d'avoir donné cette impression. Dans le respect de la loi sur l'impression, Agfa Graphics a demandé de publier, sous la même forme que l'article original, une déclaration de rectification. Nous avons accepté et par conséquent nous la publions ci-dessous. Le contenu de cet article a été élaboré exclusivement par Agfa Graphics et ne représente ni intégralement ni même partiellement l'opinion de Durst Phototechnik".
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...