Carton plein pour les portes ouvertes H-UV de Komori

50 imprimeurs représentant une vingtaine d'imprimeries reçus à Anthony pour découvrir les avantages de cette technologie de séchage instantané qui révolutionne l'offset et signe le grand retour du papier dans l'imprimerie.

S'il est une technologie qui interpelle les imprimeurs actuellement, c'est bien le H-UV de Komori, dont la présentation en France, lors du dernier salon Graphitec avait été particulièrement bluffante.

Rappelons en effet que le constructeur permettait d'assister en direct, à l'impression d'une brochure sur un papier offset de fort grammage d'Arctic Paper, puis son façonnage, le tout en quelques minutes seulement, du fait du séchage instantané rendu possible par l'association d'encres et de sécheurs spécifiques.

Après quelques mois, l'engouement pour cette solution ne retombe pas, ce qui a conduit le constructeur nippon à organiser, la semaine dernière, deux journées de portes ouvertes dans son centre de formation d'Anthony, afin de présenter, dans le détail, tous les avantages de cette technologie aux imprimeurs.

komori_h-uv_5_groupes_400En H-UV, une simple LS29 5 couleurs offre des possibilités jusqu'alors impossibles
à réaliser sur une presse offset traditionnelle équivalente.

Une technologie qui, pour Philippe Fiol, CEO de Komori France, permet notamment de remettre en avant le papier dans l'impression offset.

Antoine Gaillard : Philippe Fiol, si vous deviez présenter le H-UV en quelques mots ?

Philippe Fiol : C'est la possibilité pour un imprimeur, à partir d'une configuration simple, en 4 ou 5 couleurs H-UV, par exemple, de réaliser des imprimés de haut niveau, sans avoir recours à des vernis, sur les supports les plus variés : papiers offset de fort grammage, couchés super-calendrés, plastiques..., ce, du fait d'un séchage instantané.

Jusqu'à présent, les imprimeurs avaient le plus souvent recours à des vernis mats ou brillants, en particulier quand les niveaux d'encrage étaient importants. Résultat, le support papier - et tout ce qu'il peut véhiculer auprès du lecteur - disparaissait derrière un rendu standardisé. Le H-UV consacre le grand retour du papier car la technologie H-UV permet de se passer de tout vernis, même avec un encrage à 400% !

schage_h-uv_sur_presse_komori_400Le système de séchage H-UV

En pouvant désormais jouer sur tous les rendus possibles du papier, l'imprimeur augmente la valeur ajoutée de l'imprimé et se différencie donc fortement, sur un marché où l'imprimé s'est de facto standardisé.

AG : les japonais sont de grands adeptes du papier

PF : Effectivement, le Japon est la civilisation du papier, un matériau qui est véritablement magnifié dans la culture locale. Dans ce sens, il paraît somme toute logique que ce soit un constructeur japonais qui ait développé cette technologie.

Au Japon, les imprimeurs disposent de peu de place, impriment énormément de courts tirages et vouent un véritable culte au papier.

AG : on connait les problèmes d'engraissement du point en impression UV, qu'en est-il du H-UV ?

PF : Les H-UV se distingue totalement de l'UV, par un faible engraissement du point, garant d'une excellente impression et par une qualité de restitution de la plaque très élevée (impossible en UV car l'engraissement du point est beaucoup plus important). En impression H-UV, on capture le point comme il est sur la plaque.

Par rapport à de l'offset traditionnel, le H-UV constitue également un véritable saut qualitatif car il permet de ne plus avoir d'effet de support.

papier_arctic_paper_400Un rendu d'impression étonnant et un séchage immédiat,
même sur des papiers offset, comme cette référence d'Arctic Paper

AG : Un séchage instantané, c'est donc la fin de l'utilisation de la poudre ?

PF: Effectivement, en H-UV, il n'y a plus besoin de recourir à de la poudre pour accélérer le séchage, un procédé qui nécessite parfois des réglages complexes et qui peut provoquer des micro-rayures sur les feuilles imprimées. Dans ce sens, le H-UV fait disparaître des risques et des contraintes et permet de gagner en qualité et en productivité.

Dans ce domaine de la productivité justement, la mise en couleur d'une 4/5 couleurs H-UV est plus rapide car la fidélité au point est plus importante. Le niveau de gâche chute fortement. Les premiers clients équipés en 4 couleurs H-UV nous indiquent ainsi qu'elle passe de 200 à 80 feuilles ! Faites le calcul sur un an...

AG : Qu'en est-il du prix des encres H-UV ?

FP : Le prix des encres H-UV est équivalement à celui des encres UV.

Si l'on s'intéresse à l'ensemble du coût d'une solution H-UV, il se positionne en dessous de celui des solutions UV et offset traditionnelles, à rendu d'impression équivalent.

  • pas de nécessité de s'équiper d'un groupe vernis (environ 100 000 euros (ndlr))
  • pas d'utilisation de poudre et de vernis
  • consommation électrique inférieure à celle d'une presse UV ou d'un presse offset classique équipée de sécheurs IR (infra-rouges)
  • consommation d'encre réduite de 20% vs l'offset classique (meilleure couverture d'encre).
  • forte baisse de la gâche
  • possibilité d'imprimer une gamme plus large de supports (calques, papiers de création, plastiques...)

impression_sur_plastique_h-uv_400Impression sur plastique avec blanc de soutien :
c'est possible sur une simple presse 5 couleurs H-UV !

AG : Vous développez le concept d'offset à la demande, pouvez vous nous le préciser ?

PF : L'offset à la demande, c'est la possibilité pour les imprimeurs H-UV, de se positionner parfaitement sur des marchés compris entre 300 et 1000 exemplaires.

Jusqu'à présent, ce marché de transition, situé entre le numérique et l'offset, était fermé aux imprimeurs traditionnels. Il s'ouvre désormais à eux grâce aux différentes caractéristiques du H-UV :

  • calage robotisé
  • gâche réduite
  • séchage instantané
  • très haut niveau de qualité
  • multitude des supports imprimables
  • coût de mise en oeuvre accessible
  • technologie simple d'utilisation

Un point important enfin, et non des moindres est qu'un imprimeur doté d'une presse H-UV n'a besoin que d'une seule presse pour pouvoir répondre aux attentes de ses clients et prospects, de 300 exemplaires... jusqu'à de très hauts volumes !

Plus d'articles sur les chaînes :

Hauts-de-Seine
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...