Inquiétudes pour le constructeur de presses d'imprimerie manroland

Depuis deux jours, la presse économique allemande fait état de négociations autour du capital du numéro deux mondial des presses d'imprimerie.

Les semaines qui viennent seront décisives pour la société allemande manroland, numéro deux mondial des presses offset imprimerie.

Selon nos informations, corroborées par la presses économique d'outre-Rhin, la société, actuellement contrôlée par le fonds d'inverstissement Allianz Capital Partner et la société MAN, pourrait changer de mains.

Le retrait de ces deux sociétés se ferait au profit d'un constructeur de machines, pas encore présent dans le secteur des industries graphiques, selon notre confrère Handelsblatt. La société serait basée en Europe Centrale. Cet adossement de manroland à un nouvel actionnaire stratégique, intervient après l'échec, il y a un an, d'une offre de fusion faite par le numéro trois mondial du secteur, son compatriote KBA (lire l'article) et une tentative ratée de rapprochement avec Heidelberg...

manroland_400_03

La difficulté des négociations actuelles porterait sur le financement de la reprise, les lignes de crédit étant difficiles à obtenir des banques.

Cette reprise pourrait entraîner une profonde réorganisation de l'entreprise, afin de l'adapter au contexte du marché. 

Sur l'exercice 2010, la société, qui emploie 6500 collaborateurs et produit des presses offset feuille ainsi que des rotatives, a réalisé un chiffre d'affaires de 976 millions d'euros pour une perte de 66 millions d'euros (EBIT).

Lire le communiqué de presse officiel de manroland

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...