KBA manifeste son intérêt pour manroland

Le numéro deux mondial des presses d'imprimerie aurait contacté le mandataire judiciaire de manroland.

Deux semaines après la faillite de la société manroland, l'un des leaders mondiaux des presses offset d'imprimerie, son compatriote KBA aurait manifesté son intérêt  pour unre reprise partielle de l'entreprise.

Selon notre confrère Handelsblatt, Claus Bolza-Schönemann (en médaillon) aurait ainsi déclaré : "Nous avons contacté le mandataire judiciaire de manroland et lui avons manifesté notre intérêt, sans être toutefois encore entré en négociation".

Cette intervention de l'un des leaders du secteur constitue une avancée réelle dans un dossier difficile, la question étant de savoir quelle activité de manroland serait reprise.

Alors que l'espoir renaît parmi les 6500 collaborateurs de la société, l'obtention d'une ligne de crédit de 55 millions d'euros mise à disposition par un consortium de 15 banques lui a permis à de redémarrer ses activités, qu'il s'agisse d'honorer des fournisseurs, ses clients et de payer les salaires.

Alors que tout est encore possible, une alternative semble toutefois exclue : l'obtention d'aides étatiques massives, très critiquée à l'avance par les acteurs du secteur.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...