Guerre ouverte dans la distribution de la presse

Alors que Presstalis s'enfonce chaque jour dans une crise qui dont on ne voit pas de sortie possible, les MLP font feu de tout bois !

Gros coup de tonnerre dans le milieu de la distribution de la presse.

Dans une lettre adressée au Premier Ministre, les dirigeants des Messageries Lyonnaises de la Presse (MLP) ont proposé de distribuer les quotidien nationaux.

Cette proposition intervient après l'adoption, par le Conseil Supérieur des Messageries de la Presse (CSMP) d'une résolution qui prévoit un partage des coûts de distribution des quotidiens nationaux entre Presstalis et les MLP, ainsi qu'un gel des transferts de titres pendant 1 an !

Cette résolution, dont l'objectif est de protéger Presstalis et qui est soutenue par nombre d'éditeurs, devrait être rendue exécutoire pour le 15 janvier.

Pour les MLP, elle reviendrait à mutualiser les pertes générées par le modèle économique de Presstalis, ce qui serait insupportable. Quant au gel des transferts serait tout simplement contraire aux règles du droit...

Dans ce contexte, il apparaît que les positions des deux sociétés sont difficiles à rapprocher.

Contrôlant des dépôts de presse (qualifiés de niveau 2 dans la profession), les MLP, qui ne distibuent actuellement que des magazines, auraient techniquement toute capacité à s'occuper de quotidiens nationaux, sur l'ensemble du territoire. 

Resterait cependant l'épineux problème des dépôts de presse desservant les centres urbains (SAD), sous contrôle de Presstalis et à l'origine d'une grande partie des surcoûts de distribution de la presse.

Prochaine étape de ce marathon dans lequel se joue une grande partie de la survie des quotidiens papier, le 15 janvier.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...