Fujifilm innove dans la photo avec un capteur électro-organique

Son principe, remplacer les photodiodes classiques par une couche organique photosensible.

Les fabricants d'appareils photos sont confrontés à un dilemme cornélien : capter le moindre photon, malgré une taille de capteurs particulièrement réduite, notamment sur les compacts.

Deux solutions s'offrent généralement à eux : agrandir la taille des capteurs, en bref installer des capteurs plus grands sur des compacts, ou essayer de sortir... du cadre !

C'est cette dernière option qui a été choisie par les chercheurs du fabricant japonais Fujifilm.

La société vient en effet de déposer un brevet qui pourrait bien bouleverser la donne, qui permettre d'accroître très fortement la capacité photosensible des petits capteurs, en limitant la perte de surface sensible.

Les capteurs traditionnels capturent en effet la lumière au travers de photosites, composés notamment de photodiodes, toutes isolées les unes des autres. Les photons arrivant entre les photodiodes sont donc perdus. On comprend que dans un tel schéma, le capteur est d'autant plus photosensible que l'espace entre les photodiodes est réduit et que la taille des photodiodes est-elle même réduite.

Ce schéma traditionnel se heurte donc à la miniaturisation des photodiodes.

Pour résoudre ce problème, les chercheurs de FujiFilm ont développé un capteur dont la totalité de la surface est sensible, grâce au dépôt sur la totalité de sa surface, d'une couche d'un composé organique photoélectrique.

Ce composé produit des électrons qui sont ensuite utilisés par le circuit de lecture classique, identique à celui d'un capteur Cmos.

Cette technologie, qui n'en est qu'à ses débuts, exigera sans doute de nombreux développements avant son industrialisation.

Elle constitue cependant une piste qui pourrait, à terme, bouleverser le monde de la photographie.

En permettant notamment une miniaturisation encore plus poussée des capteurs, tout en améliorant la qualité des images produites.

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...