Délocalisation de travaux d'imprimerie - Mélenchon pris la main dans le sac

Faites ce que je dis, pas ce que je fais ?

Le

La campagne électorale actuelle est l'occasion pour les candidats, à la suite de François Bayrou, de mettre en avant le produire français. Dans ce domaine, Jean-Luc Mélenchon s'est fait une spécialité de dénoncer les patrons voyous et les capitalistes sauvages qui délocalisent à tour de bras pour s'en mettre plein les poches, mettant en avant les ravages sociaux causés par ces attitudes.

A cet égard, les délocalisation de travaux d'imprimerie ont profondément destabilisé la filière graphique française, et notamment le secteur de l'impression de livres. La récente liquidation des Reliures Brun, à Malesherbes, fait d'ailleurs peser sur cette activité industrielle une lourde hypothèque, tant il est vrai que le manque de capacité de production, engendré par la délocalisation de l'impression de livres, pourrait accélérer le mouvement... du fait même du manque de capacité de production : en bref, engendrer une spirale infernale... Dans ce domaine, GraphiLine avait dénoncé il y a quelques mois, le comportement de Stéphane Hessel, prompt à dénoncer les méfaits du capitalime sauvage mais n'hésitant pas une seconde, avec un cynisme assumé, à faire imprimer "Indignez-vous"... en Espagne !!! Les ouvriers français de la filière graphique avaient beaucoup apprécié cette marque de patriotisme économique... Poursuivant ce mouvement étonnant, c'est au tour de Jean-Luc Mélenchon d'adopter ce comportement pour le moins surprenant. Pour le programme du Front de Gauche pour les présidentielles et les législatives, l'ancien sénateur socialiste de l'Essonne, reconverti à l'extrême gauche, a choisi de publier un livre, sobrement intitulé "Le programme du Front de Gauche : l'humain d'abord". Une bonne chose pour le média imprimé pourra t-on penser. Sauf que l'humain d'abord, ce n'est pas l'ouvrier imprimeur français mais... italien ! Cet ouvrage est en effet imprimé chez Grafica Veneta... L'ouvrier français était sans doute trop cher. Jean-Luc Mélenchon a donc choisi de délocaliser. Qui sont les voyous ?

Vos réactions
Ajouter un commentaire...


Photos
Voir les 324 photos
Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO