Présidentielles - les candidats qui délocalisent leur travaux d'imprimerie

Après le scandale Jean-Luc Mélenchon, GraphiLine a voulu en savoir un peu plus sur l'impression des livres des différents candidats...

La semaine dernière, GraphiLine dévoilait le fait que le candidat du Front de Gauche, Jean-Luc Mélenchon, avait choisi de délocaliser l'impression du livre présentant son programme pour les présidentielles et les législatives en Italie, considérant sans doute que l'ouvrier imprimeur français était trop cher. Devant le scandale provoqué par une telle attitude - l'ouvrage sera en effet en partie remboursé sur les frais de campagne par des fonds publics - et alors que certains commentaires publiés dans le forum de l'article pourraient amener à penser que l'ancien sénateur socialiste de l'Essonne n'aurait pas eu le choix, contraint par son éditeur, GraphiLine a voulu en savoir plus. Savoir si les autres candidats avaient aussi été contraints de délocaliser l'impression de leur livre, ou s'ils avaient imposé une impression en France. Le résultat de cette investigation est on ne peut plus clair : aucun autre candidat aux présidentielles n'a délocalisé. Jean-Luc Mélenchon constitue donc un - mauvais - exemple, qu'il s'agisse au mieux, de son incapacité à imposer ses vues à son éditeur ou, plus grave, de sa volonté de bénéficier de tarifs plus attractifs, basés sur des salaires plus bas... En attendant, l'impression des ouvrages des différents candidats est la suivante : - François Bayrou - La France solidaire (CPI Firmin Didot) - Nicolas Dupont-Aignan - Le printemps français (EMD 53) - François Hollande - Changer de destin (CPI Firmin Didot) - Marine Le Pen - Pour que vive la France (CPI ST Amand Montrond) - EELV - Manifeste pour une société écologique (Présence Graphique 37)

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...