Perte nette au premier semestre pour le groupe papetier Sequana

A la Une de l'actualité papetière aujourd'hui sur GraphiLine, la publication des résultats semestriels du papetier franco-italien Sequana, qui ne sont pas bons.

Premier semestre difficile pour le groupe papetier franco-italien Sequana.

Les chiffres que vient de publier la société reflètent en effet la morosité de son activité, avec une perte nette de près de 7 millions d'euros contre un profit de 35 millions un an plus tôt, profit en grande partie dû à la plus value engendrée par la cession des activités de fourniture de bureau d'Antalis et à un gain lié... à un régime de retraite !

Sur cette période, le chiffre d'affaires du groupe s'établit à 1,97 milliard d'euros, en recul de 1,6%, du fait selon le groupe, de la baisse des volumes dans le segment des papiers impression-écriture et alors que la pression sur les prix de vente est particulièrement forte.

Si les résultats d'Antalis ont reculé du fait de la baisse des volumes, ceux d'ArjoWiggins sexseraiet améliorés du fait du développement réussi d'une stratégie d'activités de spécialité mais aussi, et il faut le souligner, de l'impact positif de la baisse du coût des matières premières. Une nouvelle qui devrait rassurer les professionnels des industries graphiques et de l'imprimerie.

Sur l'ensemble de l'exercice, le groupe papetier Sequana anticipe une croissance d'activité comprise entre 3 et 5%, pour un niveau d'EBE supérieur à celui de 2011, c'est à dire compris entre 3,6 et 4% du chiffre d'affaires.

Rappelons que le groupe Sequana contrôle des sociétés comme Antalis (distribution de papier et d'emballages) et ArjoWiggins, le numéro un mondial de la production de papiers techniques et de création

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...