Opération pilote d'Eco-Emballages sur l'île d'Oléron (17)

A la Une de l'actualité de l'emballage et du packaging, Eco-Emballages qui teste sur l'Ile d'Oléron, une collecte d'emballages auprès des camping.

La collecte sélective des emballages est un chemin de longue haleine qui nécessite de faire preuve d'originalité afin de pousser les consommateurs à acquérir le bon réflexe de tri.

A ces fin, Eco-emballages mène en collaboration avec l’association oléronaise de l’hôtellerie de plein air (AOHPA), l’association  Roule Ma Frite 17 et la Communauté de Communes  d’Oléron, une expérimentation sur un nouveau dispositif de sensibilisation au tri dans les campings de l’île. 

L’objectif est de permettre aux campeurs de trier mieux et davantage grâce à une information harmonisée et renforcée.

Le camping est le  premier mode d’hébergement touristique marchand en France  avec  plus  de  8 millions de campeurs. Pour ces derniers, le tri est un geste important, associé au «vivre-ensemble».

De juin à septembre 2012, un dispositif de sensibilisation spécifique aux campings et autres hébergements touristiques de l’Ile combine ainsi plusieurs outils de sensibilisation et de pré-collecte. En 2010, 108 tonnes d’emballages légers et 235 tonnes de verre ont été  triées dans les campings de l’Ile.

L’objectif cette année est  d’augmenter les tonnages grâce à un dispositif nouveau de sensibilisation au tri. Clé de voute du geste de tri, la compréhension des consignes par les  vacanciers qui doit permettre de développer les bons réflexes et diminuer les erreurs de tri. 

L’île d’Oléron a été choisie comme site pilote pour sa représentativité en matière de tri dans les zones touristiques. Elle  connaît  en effet  une forte concentration d’hôtels de plein air et de campings  et  voit sa population multipliée par 10 pendant la saison estivale, accueillant entre 200 000 et 250 000 vacanciers. Sur les 70 campings que compte l’île, 32 bénéficient du nouveau dispositif de consignes de tri, soit plus de 120 000 vacanciers concernés.

Le dispositif actuellement testé consiste dans un parcours complet de sensibilisation comprenant de nouveaux outils de sensibilisation harmonisés sur le plan graphique et présents à chaque étape du séjour du campeur. Sensibilisé depuis sa réservation jusqu’à son départ du camping, le campeur bénéficie des outils suivants :

  • Un  document expliquant la  démarche de gestion des déchets avec optimisation du tri dans le camping au moment de la réservation
  • L’affichage d’une charte engageant le gérant à trier dans les locaux administratifs (formation des saisonniers du camping au tri des déchets pour qu’ils puissent répondre aux questions des clients ; mise en place du parcours de sensibilisation en place dans le camping) 
  • La remise d’un mémo et d’un sac de pré-collecte à l’arrivée et le rappel de son utilisation durant le pot d’accueil
  • Une signalétique en place dans les mobil-home
  • Une signalétique sur et au-dessus les bacs dans le local poubelle
  • La présence de bacs intermédiaires dans les blocs douches et à la piscine
  • Un questionnaire de satisfaction pour la démarche de progrès continu


Les premières estimations montrent un impact positif sur les campings équipés du parcours : les tonnages de collecte sélective enregistrent une augmentation de 8 points sur ces sites.

Si les résultats sont probants, les bonnes pratiques dégagées de cette expérimentation seront dupliquées sur d’autres territoires, voire déployées au niveau national.

Plus d'articles sur les chaînes :

Charente-Maritime
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...