Samsung devra payer 1 milliards de dollars à Apple

A la Une de l'actualité du multimedia aujourd'hui sur GraphiLine, le coréen Samsung reconnu coupable d'avoir enfreint la loi relative à la propriété intellectuelle.

Au lendemain de sa défaite judicaire contre l'américain Apple, le coréen Samsung, qui vient d'être condamné à payer 1 milliard de dollars de dommages et intérêts à la firme de Cupertino, sans que ne soient pour l'instant abordées les questions relatives à d'éventuels reversements de royalties, semble sonné mais pas abattu.

Dans un communiqué de presse, la géant asiatique, numéro un mondial du marché des smartphones en quelques années à peine, annonce très clairement que cette condamnation n'est pas le mot fin et que la société a déjà vues rejettées de nombreuses plaintes d'Apple de par le monde, dans diverses juridictions.

La semaine dernière ainsi, un tribunal coréen a mis dos à dos les deux entreprises sur un tel dossier et simultanément... interdit la commercialisation des Galaxy SII et iPhone 3GS !!

Le fait que la plainte d'Apple ait été traitée par une juridiction populaire située à une dizaine de kilomètres du siège d'Apple, dans un contexcte mondial ou populisme et protectionnisme gagnent tous les jours du terrain, n'aura pas facilité de la défense du coréen, dont la stratégie sera désormais de rebondir sur cet échec en faisant preuve de plus d'originalité technologique.

Une stratégie pour laquelle le chaebol dispose de moyens considérables, à l'instar de sa prise de participation dans le fabricant européen d'équipements destinés aux fabricants microprocesseurs, ASML.

Cette condamnation, qui écornera la trésorerie de Samsung, a toutefois mis en avant auprès du grand public les liens étroits qui unissent les deux sociétés, Samsung étant l'un des principaux fournisseurs d'Apple, avec une facture annuelle des près de... 11 milliards de dollars !

Condamnée à innover plus, Samsung pourrait donc surprendre dans les mois qui viennent. A l'instar de sa démarche ayant consisté à remettre au goût du jour les stylets sur les tablettes, permettant d'en faire un véritable calepin. D'ailleurs, la Galaxy Tab n'a pas enfreint les brevets Apple selon la justice américaine...

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...