Interview Café-Croissants - Jacques Aglaghanian, fondateur de Japell (91)

Avec le Café-Croissants de GraphiLine, découvrez les personnalités des industries graphiques et de l'imprimerie comme vous ne les imaginiez pas. Aujourd'hui, Jacques Aglaghanian, de la société Japell.

Marié et père de 3 enfants, Jacques Aglaghanian est diplômé des Arts et Métiers Paris (ENSAM), Jacques Agaghanian débute sa carrière en 1952 chez Drevet, une société de façonnage de 50 personnes de Belleville, qui démarrait alors le pelliculage industriel. 

Cette technologie était alors récente et la société, confrontée à des difficultés techniques, souhaitait renforcer son équipe avec un ingénieur "mecanicien". 

Chez Drevet, Jacques Aglaghanian y restera près de 25 ans, comme technicien avant d'en gravir les différents échelons pour en devenir le directeur financier.

 

jacques_aglaghanian_1_400

 

Sur un marché en pleine croissance, l'entreprise se développe rapidement. En 1965, son propriétaire décide d'investir lourdement dans une opération immobilière avec différents imprimeurs, achète 30 hectares à Villebon sur Yvette pour créer la zone d'activité de la Prairie. Le déménagement de la société s'avère difficile, prendra finalement 2 ans et laisse la société auparavant prospère totalement exangue. Une tentative de diversification dans le brochage et des investissements malheureux précipitent son dépôt de bilan en 1974, la société employant alors 250 salariés. Reprise par un cartonnier, la société sera finalement liquidée 2 ans plus tard...

En 1976, Jacques Aglaghanian décide de se lancer à son propre compte, comme pelliculeur, une profession qu'il connaissait bien.

Avec son, épouse et un collaborateur, il s'installe à Pussay, dans des locaux prêtés par un ami, "avec une machine à pelliculer, 70m2 et un bail précaire !".

 

jacques_aglaghanian_2_400

 

"Quand je travaillais pour monsieur Drevet, j'avais l'impression de beaucoup travailler, en me mettant à mon compte, je travaillais encore plus".

La société Japell est créée qui réalise aujourd'hui un chiffre d'affaires de 15 millions d'euros pour 150 collaborateurs. L'histoire de Japell s'écrit ensuite en quelques grandes dates notamment 1986, avec l'acquisition d'une première pelliculeuse automatique suivie d'une seconde 6 mois plus tard qui marquent le début de la forte croissance de l'entreprise.

La société intègre ensuite le vernis puis la découpe pour élargir sa palette de services aux imprimeurs, puis la sérigraphie.

 

jacques_aglaghanian_3_400

 

En 2003, Japell rachète la société Hanser, un concurrent présent dans le pelliculage, la découpe et la dorure. Une reprise qui permettra à la structure de péréniser son activité, ses effectifs étant passés de 20 à 48 collaborateurs sur cette période.

Deux ans plus tard, Hanser rachète Fivalp pour élargir sa clientèle puis la société TTG 4 ans plus tard.

En 2010 enfin, Japell rachète la société SAG, un spécialiste de l'impression sérigraphique de haut de gamme.

 

jacques_aglaghanian_4_400

 

 

Jacques Aglaghanian, 3 dates importantes pour vous ?

 

  • 1976 - la création de Japell, le début d'une belle histoire
     
  • 1986 - le passage à une dimension industrielle, grâce à l'acquisition de 2 pelliculeuses automatiques qui nous permettront de doper notre activité en réduisant nos coûts.
     
  • 2003 - l'acquisition d'Hanser, une expérience tout à fait nouvelle pour nous !

 

 

Jacques Aglaghanian, et si vous nous en disiez un peu plus sur vous ?

 

  • Une passion qui vous anime ?
    La littérature, je lis encore actuellement 2 livres par semaine. Le bridge également...

  • Un objet qui vous fait rêver ?
    une installation stéréophonique extraordinaire 

 

  • Un lieu de vacances ?
    La Normandie, à Cabourg
 
  • Un livre de chevet, qui ne vous quitte pas ?
    Tendre est la Nuit de Scott Fitzgerald
 
  • Un moment privilégié de la journée ?
    Le matin, à 6h00
 
  • Un plat de prédilection ?
    Un plat arménien que je cuisine avec ma femme, les aubergines de l'Iman Bailde
 
  • Votre voiture ?
    J'ai toujours été partisan de Peugeot mais je roule actuellement en DS4 ! 
 
  • Un musicien ou un chanteur préféré ?
    Gustave Mahler, Richard Strauss et Mozart, bien sûr !
 
  • Le métier que vous auriez aimé faire ?
    J'aurais aimé faire du professorat, technique, mathématique
 
  • Un film culte ?
    Le goût des autres d'Agnès Jaoui
 
  • Un morceau de musique qui vous trotte dans la tête ?
    La symphonie N°3 de Mahler
 
  • Votre actrice préférée ?
    Anne Alvaro
 
  • Une qualité appréciée, un défaut abhorré ?
    L'honnêteté, la malhonnêteté
 
  • Votre couleur préférée ?
    Le bleu
 
  • Une oeuvre d'art que vous aimeriez posséder ?
    Un tableau de Manet, n'importe lequel, je ne serai pas difficile ! 
 
  • Une ville de prédilection ?
    Paris ! 
 
  • Un manager pour lequel vous avez de l'admiration ?
    Vincent Bolloré, un grand capitaine d'industrie 
Plus d'articles sur les chaînes :

Essonne
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...