Gros contrat pour KBA dans l'offset feuille à l'imprimerie Fabrègue (87)

A la Une de l'actualité de l'imprimerie et des industries graphiques, le constructeur allemand de presses d'imprimerie KBA, qui signe un gros contrat avec le premier imprimeur limousin.

Vent de changement à l'imprimerie Fabrègue, le premier imprimeur limousin, qui vient de renouveler entièrement son parc offset feuilles, avec l’acquisition de trois presses Rapida 106 très largement automatisées, qui remplacent quatre machines d’un autre constructeur allemand.

Ces trois Rapida, une quatre couleurs à retournement et deux cinq couleurs avec tour de vernissage, dont une pour encres mixtes (conventionnelles et UV), sont équipées d’une série de nouveaux automatismes présentés pour la première fois lors de la drupa 2012.

Des presses d'ores et déjà opérationnelles, l'été ayant été studieux à Saint Yrieix la Perche !

Dirigée aujourd’hui par Emmanuel et Denis Fabrègue (en photo), l’entreprise installée en Limousin depuis 1892 a réalisé en 2011 un chiffre d’affaires de 47 M€ avec un effectif de 358 employés.

Profondément enracinée dans la région, elle est un acteur majeur de l’économie régionale. L’aventure débute donc en 1892, à Bort-les-Orgues en Haute-Corrèze, où Antonin Fabrègue, arrière-grand-père d’Emmanuel et Denis, s’installe comme imprimeur lithographe après ses études à l’école des Beaux-Arts de Paris. Il meurt jeune et c’est son fils René, âgé de 14 ans seulement, qui lui succède. Durant la première guerre mondiale, celui-ci est porté disparu. Sa mère vend l’imprimerie et retourne dans sa famille près de Lubersac, en Basse-Corrèze. C’est non loin de là que René, finalement retrouvé à la fin de la guerre, achète en 1919 l’imprimerie Roche de Saint-Yrieix-la-Perche. À ses débuts, cette petite structure produit surtout des imprimés commerciaux pour les artisans locaux et publie un hebdomadaire régional, L’Écho de Saint-Yrieix. Grâce à la spécialisation dans les produits d’imprimerie destinés aux mairies et à la vente de fournitures de bureau, l’entreprise se développe rapidement. Dès 1936, les effectifs atteignent 35 salariés, puis 173 en 1969 et 349 en 1985.

Cette double orientation du groupe Fabrègue persiste encore aujourd’hui et se manifeste à travers la coexistence de deux sociétés distinctes. D’un côté, la filiale Fabrègue Duo créée en 1997 qui concentre les activités commerciales autour des articles de bureau et a réalisé en 2011 un CA de 13,5 M€. De l’autre, la maison-mère Fabrègue Imprimeur, spécialisée dans la production et la vente d’imprimés de toute sorte, dont le CA s’élevait à 33,5 M€ la même année. Aujourd’hui, elle réalise 25 % de son chiffre d’affaires avec des imprimés à destination des mairies, banques, assurances ou autres administrations, 15 % avec les ordonnances médicales et les 60 % restant avec des imprimés de consommation haut de gamme.

imprimerie_fabregue_2_400

Après avoir intégré l’entreprise familiale dans les années 80, Emmanuel et Denis Fabrègue mettent en place un important programme d’investissement. En 1987, l’imprimerie s’installe dans une nouvelle usine de 4000 m² et fait rentrer une rotative offset 8 pages et trois presses offset feuilles manroland. Malgré une conjoncture morose, le groupe achète deux autres machines feuilles du constructeur allemand en 1992/93, et dévoile en 1995 un nouveau programme d’investissements d’un montant de 50 millions de francs (env. 7,6 millions d’euros). L’atelier de production est complété par deux nouveaux halls de stockage de 2400 et 800 m², deux nouvelles presses feuilles manroland ainsi qu’une chaîne de reliure sont acquises. En 2001, l’entreprise continue à étendre ses capacités de production en installant une rotative 16 pages. Le parc machines feuilles fait lui aussi l’objet d’un renouvellement régulier, et une autre rotative 16 pages rejoint le parc en 2008. Grâce à ces investissements constants, Fabrègue Imprimeur, organisé en 3x8, est aujourd’hui à la tête d’un parc impressionnant qui lui assure la réactivité nécessaire pour répondre aux demandes de ses clients.

Après des décennies de fidélité à manroland, Emmanuel Fabrègue, président directeur général de Fabrègue Imprimeur, séduit par les avantages comparatifs des presses KBA, a choisi pour la première fois la technologie offset feuilles de KBA pour ses derniers investissements.

Ce sont notamment les nombreux automatismes et la rapidité du calage de la Rapida 106 qui l’ont convaincus : « Le temps que nous pouvons gagner au calage grâce au lavage simultané des rouleaux et blanchets (CleanTronic Synchro) et au système électronique de rectification latérale au margeur (SIS) est impressionnant. Nous pensons pouvoir accroître notre productivité de 30 % grâce aux trois nouvelles machines, ce qui est fabuleux. »

Ces trois Rapida hautement équipées ont remplacé quatre presses manroland.

Elles peuvent produire à une vitesse de 18 000 f/heure et sont les premières presses installées en France avec le nouveau pupitre KBA. En plus d’un design modernisé avec écran mural, celui-ci propose de nouvelles options au niveau des techniques de mesure. Les pupitres des trois nouvelles machines de Fabrègue sont équipés du dispositif de mesure du registre ACR et du système de contrôle et de réglage couleur inline KBA QualiTronic ColorControl. Grâce à ces techniques de mesure innovantes, la gâche peut être réduite d’environ 60 % tout en garantissant une excellente qualité d’encrage sur l’intégralité du tirage.

La Rapida 106 - cinq couleurs, équipée pour une production UV/mixte, est la première machine en France à être dotée de la nouvelle tour de vernissage KBA permettant le changement automatisé du rouleau tramé par simple pression sur un bouton. KBA AniloxLoader est un dispositif comparable à un système révolver comprenant jusqu’à trois rouleaux tramés parmi lesquels l’opérateur peut choisir celui qui correspond le mieux au travail à effectuer. Une option particulièrement intéressante pour l’imprimerie Fabrègue où les changements de travail sont fréquents.

Très exigeante en matière de respect de l’environnement, Fabrègue met en place depuis 2007 un concept de management environnemental en plusieurs phases.

Ayant adhéré dès 2003 au programme Imprim’Vert et certifiée FSC et PEFC depuis 2007, l’entreprise a été la première du Limousin à obtenir les précieux labels ISO 14001 (2009) et ISO 12647-2 (2011). Avec une gâche papier nettement moindre grâce au système de contrôle couleur inline KBA Qualitronic ColorControl et à une consommation d’énergie réduite résultant du calage plus rapide, les trois nouvelles Rapida s’inscrivent parfaitement dans cette démarche éco-responsable. Des presses modernes, puissantes et respectueuses de l’environnement !

Plus d'articles sur les chaînes :

Haute-Vienne
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

FABREGUE recrute

Actualités de l'entreprise