Un éco-label européen en 2014 pour les enveloppes

A la Une de l'actualité du secteur papetier, de l'imprimerie et de la bureautique, la création, tant attendue, d'un éco-label européen pour les enveloppes, en 2014.

L'association française Paper mail, association qui représente les principaux fabricants d'enveloppes et producteurs de papiers européens, était présente à Bruxelles, le 7 septembre dernier, pour  assister à la réunion de présentation du projet d'Eco label européen pour  les enveloppes, aux côtés des professionnels du secteur papetier.

Attendu pour 2014, cet éco-label destiné aux produits papetiers transformés, intégrera les enveloppes, mais aussi les sacs distribués en magasin et certains articles de classement comme les dossiers suspendus, les pochettes de classement...  des articles majoritairement à base de papier mais aussi de carton, voire de métal ou de plastique dans le cas des classeurs.

La diversité des produits visés par l'éco-label rend plus complexe la définition des critères écologiques. Ceci dit, les critères papetiers devraient être les mêmes que ceux de l'éco-label " printed paper " pour les enveloppes et au moins équivalents aux critères écologiques de l'éco-label « copying and graphic ».

Les critères pour le carton restent à définir. Les critères de process comme l'impression et la transformation seront également pris en considération. Ils porteront sur l'utilisation des produits chimiques, la recyclabilité, les émissions dans l'eau, dans l'air, la gestion des déchets, la consommation d'énergie et les cycles de vie du produit.

Cet éco-label constitue une bonne nouvelle car il manquait jusqu'ici aux professionnels du secteur.

Il permettra aux consommateurs de se repérer plus facilement parmi la variété des labels et de normes, à la fois français et européens. On distingue en effet, pas moins de trois types de labels papier : les labels officiels nationaux (NF en France), les labels garantissant la gestion durable des Forêts (FSC, PEFC) et les labels européens concernant les papiers imprimés, destinés aux copieurs et à l'édition graphique (EU label).

Sylvie Deshayes, Présidente de l'association Paper mail, déclare sur GraphiLine : "C'est une excellente nouvelle pour les acheteurs et consommateurs. Les acheteurs pourront, dès lors, mentionner l'EU label dans leur cahier des charges. Quant aux consommateurs, ils pourront attester de la qualité environnementale des matières premières et des procédés de fabrication des enveloppes qu'ils achèteront ou qu'ils recevront, en se référant au logo du label européen, symbolisé par une  petite fleur".  

Elément cocasse de la technostructure européenne : en 2014, un autre éco-label européen sera lancé, concernant lui les appareils électroniques... Pourquoi autant de retard pour celui dédié aux imprimés, conceptuellement plus respectueux de l'environnement que nos chers ordinateurs ?


Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...