Interview - Viscom 2012 : les grosses cylindrées d’Agfa (2/2)

A la une de la signalétique et de la communication visuelle, Agfa, qui revendique les marchés des moyens, hauts et très hauts volumes dans le grand format UV

Suite et fin de l’interview de Jean-Gilles Higel, directeur de l’activité Jet d’encre chez Agfa

GraphiLine - Quels auront été sur cette année 2012 les grands temps forts commerciaux d’Agfa sur le marché du grand format UV ?

Jean-Gilles Hegel, Agfa - Les grands temps forts, ça aura été la commercialisation de la Titan qui est un produit qui se vend extrêmement bien, puisque c’est une machine que nous aurons commercialisée à plus de 10 unités sur l’année, ce qui est vraiment un très bon score ; et la gamme M-Press avec 4 machines vendues sur l’année, il faut savoir que ce ne sont pas des machines qu’on vend au quotidien, ce sont des machines qui sont sur des cycles de vente relativement longs, et c’est pour nous la reconnaissance du professionnalisme d’Agfa qui a su réunir dans son offre des machines très professionnelles, avec du moyen volume, du haut volume et du très haut volume. 

GL - Un objectif commercial pour Agfa sur ce marché de l’impression grand format UV, pour l’année 2013 ?   j’ai cru comprendre que vous étiez cinquième, vous aimeriez atteindre quelle position ? 

JGHNous nous sommes fixé l’objectif d’être, à l’horizon 2015, dans le Top-3 des fournisseurs de  solutions d’impression numérique grand format, sur le plan mondial. Et nous sommes en train de nous donner tous les moyens pour le faire, avec le renforcement de nos gammes – il y a une deuxième partie de notre stratégie dont je n’ai pas encore parlé, c’est que nos clients sont de plus en plus professionnels,  et s’intéressent de plus en plus à des workflows de production : nous avons une très belle suite logicielle, Apogee, qui est très connue dans le monde de l’imprimerie au sens large, que nos sommes en train de déployer dans le monde de l’impression numérique, avec des modules comme StoreFront par exemple pour le e-commerce. Donc des solutions le plus professionnelles possible,  pour un marché de professionnels. 

=> Retour à la première partie de l'interview (1/2)

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...