La compagnie Air France veut-elle tuer la presse papier ?

La compagnie Air France, premier acheteur français de presse avec un budget de 10 millions d'euros annuels, a annoncé le 3 octobre une offre de presse numérique qui viendra s’ajouter à celle qu’elle propose traditionnellement sur papier à ses passagers

C’est une évolution qui inquiète les éditeurs de presse : on sait que la compagnie française veut faire deux milliards d'économies dans le cadre de son plan Transform 2015, or son offre de presse représente un certain budget, entre les achats de journaux et la logistique.

Sont concernés, les journaux mis à disposition dans les aéroports et les avions : les lecteurs vont ainsi prendre progressivement l'habitude de lire la presse sur support numérique...

Il est prévu, à partir du premier semestre 2013, de limiter l’offre aux abonnés Air France, et de l’étendre ensuite à tous les clients.

Certes dans un premier temps l’offre de presse numérique en plus est essentiellement un argument de fidélisation des clients, car elle leur permettra d’avoir accès à une offre de presse du jour dans leur propre langue, quelle que soit leur pays de départ, et beaucoup plus large puisqu’il est question d’avoir accès à terme à 400 titres.

Un certain nombre de questions restent en suspens, comme le fait que l’on ne peut pas télécharger la presse numérique dans l’avion, ce qui implique un choix de titre(s) à l’avance par le passager.

Mais à terme l’objectif pourrait bien être de ne plus avoir deux offres en parallèle, mais seulement une, la numérique…

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...