Interview - Changement de modèle pour O2i (1/2)

A la Une de l'actualité des industries graphiques et de l'imprimerie, la société O2i qui, après une année 2011 très difficile, se relance avec un nouveau modèle.

Après une mauvaise passe en 2011 et les difficultés récurrentes liées à la distribution de matériels Apple, le constructeur à la pomme court-circuitant joyeusement ses revendeurs, la société O2i passe à l'offensive.

Une offensive que l'on pouvait constater cette semaine à l'occasion des journées portes ouvertes organisées dans les nouveaux locaux de l'entreprise, à Gennevilliers, des locaux qui abritaient il n'y a pas si longtemps feu la société Ofmag-Installec. Tout un symbole...

GraphiLine a rencontré Nicolas Masson, directeur commerciale d'O2i (en photo ci-dessous), qui nous présente cette évolution, ce passage de la vente de prestations à la mise en place d'un business modèle récurrent basé sur celle de l'encre...

Nicolas Masson, ces journées portes ouvertes sont l'occasion d'afficher un changement de stratégie important chez O2i. Vous étiez distributeur, vous devenez constructeur ?

Nicolas Masson - Nous étions jusqu'à présent un intégrateur de solutions et la suite logique de cette démarche était de devenir un importateur et fabricant de machines.


nicolas_masson_o2i_400


Justement, vous présentez une table UV construite en Chine chez Flora, un industriel qui travaille en OEM pour des grands noms du secteur, pourquoi une telle démarche ?

NM - Le marché de l'impression grand format UV est un marché émergeant à fort potentiel. Dans ce domaine, notre slogan est de dire que nous voulons imprimer la ville. Ce marché constitue un relai de croissance important pour les imprimeurs traditionnels. 

=> accéder à la suite de l'interview (2/2)


jpo_o2i_400

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...