Interview - Changement de modèle pour O2i (2/2)

A la Une de l'actualité de l'imprimerie, de la signalétique et du grand format, O2i qui change de modèle.

Suite et fin de l'interview de Nicolas Masson, directeur commercial d'O2i.

En parallèle, vous allez dévoiler toute une gamme d'imprimantes grand format éco-solvants

NM - Au travers de notre partenaire historique Epson, nous disposons d'une offre déjà complète au niveau du 64 pouces éco-solvants. O2i Print proposera en parallèle ses propres imprimantes d'un format supérieur en éco-solvants, en 3 à 5 mètres, afin d'adresser des marchés complémentaires à l'UV.

Ces nouvelles imprimantes éco-solvants grand format ne seront pas de l'OEM Epson puisqu'Epson se dégage de cette démarche

NM - Ce ne sera pas de l'OEM Epson. Ces imprimantes seront développées notamment par Flora. En amont de nos solutions de print, nous allons intégrer la production suite de GMG qui nous permet d'avoir une vraie valeur ajoutée dans la gestion colorimétrique des solutions. 

Autre nouveauté, une table de découpe 

NM - Nous allons avoir, en complément de nos tables UV, une gamme de tables de découpe déclinée en fonction des formats et des necessités de production de nos clients, également développée chez un partenaire asiatique qui fabrique pour d'autres constructeurs de renom.

Egalement présente sur ces portes ouvertes, une presse toner au format B2 que nous avions découvert lors de la dernière Drupa, la QPress de la société chinoise Jadason.

NM - Cette presse de format 52x74, dont nous avons la distribution exclusive en France, est à l'émergeance du marché du numérique 4 poses. Ce marché est dans la continuité du marché du numérique en format A3, un format dont les contraintes poussent au passage au B2, notamment auprès des imprimeurs offset traditionnels. Cette machine vaut aux alentours des 300000 euros, ce qui la positionne bien sur le marché. Elle traite des supports allant du 64g au 350g, avec une productivité variant en fonction du grammage. 


qpress_o2i_400


L'année 2011 a été difficile pour O2i, qu'en est-il de 2012 ?

NM - L'année 2011 a été une difficile pour de nombreux acteurs du marché des industries graphiques. 2012 s'annonce comme une année de transition durant laquelle nous nous sommes mis en ordre de marche et au cours de laquelle nous gagnons des marts de marché de façon significative. 

Avec un déménagement dans les anciens locaux d'Ofmag d'ailleurs

NM - Effectivement. Ca, c'est un clin d'oeil de l'industrie graphique. Nous allons emménager dans ces locaux en fin d'année !

=> retour à la première partie de l'interview (1/2)


locaux_o2i_400_01

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...