11 jours tous les 3 ans pour les futures Drupa ?

A la Une de l'actualité des industries graphiques et de l'imprimerie, la Drupa qui réfléchit sérieusement à revoir son concept.

Un rendez-vous de 14 jours, tous les 4 ans.

Cela faisait des décennies que la Drupa s'organisait ainsi, ponctuant la vie mondiale des industries graphiques et de l'imprimerie de ce moment d'autant plus exceptionnel qu'il était rare et impressionnant : des milliers d'exposants, répartis sur 16 halls d'exposition, à Düsseldorf.

Las, l'évolution des techniques, la chute du visitorat, les coûts induits pour les exposants, ont semble t-il poussé ce salon mythique pour la profession, à revoir sa copie.

Ce d'autant plus que les défections de grands noms de l'industrie pour l'IPEX 2013, le salon britannique de l'imprimerie, notamment de Heidelberg, HP et Agfa, les deux premiers disposant des plus vastes surfaces d'exposition à la Drupa, constituent un signal d'alarme majeur pour les organisateurs de tels événements.

Dans le scénario étudié par la Drupa et révélé dans la presse britannique, l'organisation plancherait sur 3 questions de fond :

  • le contenu de la Drupa, eu égard aux évolutions du secteur
  • la durée de la Drupa qui serait raccourcie
  • la fréquence de la Drupa

Avec une option qui serait la plus plausible : un salon tous les 3 ans, de 11 jours.

Un choix qui constituerait un véritable bouleversement et pourrait signifier à terme l'arrêt de l'IPEX, le marché ne nécessitant sans doute plus deux salon mondiaux aussi proches.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Photos