Ces taxes qu'Apple refuse de payer en France

A la Une de l'actualité du multimedia sur GraphiLine, Apple qui refuse de payer 12 millions d'euros dûs au titre de la copie privée pour les ventes de ses iPads.

La société Apple serait-elle en train de prendre la grosse tête et de basculer du côté obscur ?

Toujours prompte à attaquer en justice, avec plus ou moins de bonheur, ses compétiteurs qui lui taillent des croupières sur le juteux marché des smartphones et des tablettes, la société à la pomme se paie le luxe, en France, de ne pas payer les taxes qu'elle doit au titre des redevances sur la copie privée.

On savait déjà que les ventes iTune réalisées en France étaient facturées depuis l'étranger, échappant ainsi à l'impôt, mais le refus de la société d'appliquer la loi française pour des produits électroniques vendus dans l'hexagone est, semble t-il, le symptôme d'une entreprise qui se pense au dessus des lois de la République.

Lors des Rencontres cinématographiques de Dijon, le président de la Sacem, Jean-Noël Tronc a indiqué qu'Apple devrait ainsi près de 12 millions d'euros au titre de la redevance pour copie privée.

Depuis 2 ans déjà, la société américaine a bloqué ses versements, contestant tout simplement la validité de cette taxe !

Plus fort que le législateur français, Apple, connu pour les mouvements sociaux de ses Apple Centers et les conditions de travail déplorables de ses sous-traitants asiatiques, se considère donc au dessus des lois.

Une attitude étonnante qui donnerait envie de passer chez Samsung !

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...