L’usine à papier Stora Enso Corbehem (62) trouvera-t-elle un repreneur ?

Stora Enso a annoncé mardi 23 octobre son intention de vendre l’usine de papier de Corbehem, dans le Pas-de-Calais. Un choc pour une région autrefois très industrialisée.

Le groupe finlandais Stora Enso est un des plus grands groupes papetiers mondiaux, né de la fusion en 1998 de Stora AB (Suède), la plus vieille Sarl du monde (1288) et de Enso-Gutzeit Oy (Finlande).

Dans le cadre d’un plan global de restructuration, Stora Enso compte fermer des machines à papier en Suède et en Pologne et un site finlandais, et vendre l’usine de Corbehem (350 personnes) qui fabrique du papier couché pour magazine (330 000 tonnes par an), dans le Pas-de-Calais.

A Corbehem, c’est la consternation. 

L’endroit est déjà malade des suppressions d’emploi précédentes, et peine à recaser les salariés rejetés d’un tissu industriel autrefois débordant d’activité. Ainsi, dans les années 90, le site de Corbehem abritait une des plus grandes machines de production de papier au monde. Déjà en 2006, l’usine de Corbehem fermait deux de ses trois machines et perdait 400 emplois sur 730.

Aujourd’hui, pour Stora Enso le papier n’est plus à l’ordre du jour. Le groupe va se tourner vers la délocalisation pour bénéficier de main d’œuvre à bas coût, et investir dans l’emballage, jugé plus profitable. L’annonce simultanée de ces mesures de vente et de fermeture et d’une baisse de bénéfices moins importante que prévu a fait remonter le cours de l’action de Stora Enso de 6 % en Bourse. 

Plus d'articles sur les chaînes :

Pas-de-Calais
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...