Le Grand Prix du Roman de l’Académie Française 2012 décerné à Joël Dicker

© Jeremy Spierer

Avec 13 voix sur 20, le roman de Joël Dicker, La Vérité sur l’affaire Harry Quebert aux éditions Fallois a devancé Gwenaëlle Aubry (Partages, Mercure de France) et Jérôme Ferrari (Le Sermon sur la chute de Rome, Actes Sud).

Créé en 1915, le Grand Prix du Roman de l’Académie Française récompense chaque année une œuvre originale publiée dans l’année en cours. Ce prix marque traditionnellement le début de la rentrée des prix littéraires.

7 500 euros ont ainsi été attribués à Joël Dicker pour un thriller dont l’action se déroule en Amérique, que l’auteur connaît bien pour y avoir passé ses vacances depuis l’enfance.

La Vérité sur l’affaire Harry Quebert n’est pas son premier roman puisque Joël Dicker avait publié en janvier 2012 Les derniers jours de nos pères aux éditions Fallois.

Né à Genève, l’auteur est âgé de 27 ans et a fait des études de droit tout en se lançant en parallèle dans l’écriture.

Déjà à la foire du Livre de Francfort, les éditeurs s’étaient bousculés pour acquérir les droits sur La Vérité sur l’affaire Harry Quebert, déjà publié à plus de 35 000 exemplaires et qui fait partie des sélections des prix Goncourt et Interallié.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...