Le Jour des Corneilles ou quand le trait devient mouvement

Un beau film d’animation qui utilise avec succès toutes les techniques du dessin traditionnel, pour ensuite en sublimer le résultat avec les techniques de numérisation actuelles.

Un chef d’œuvre d’art graphique, comme on pensait ne jamais en retrouver. L’équipe qui a dessiné le Jour des Corneilles a réussi le tour de force d’utiliser des techniques de numérisation tout en gardant la précision et le mouvement propres aux films d’animation d’antan, grâce à une technique toujours basée au départ sur le dessin et la diversité des traits.

Crayon, encres et fusains se mêlent ainsi avec bonheur, pour une superposition de décors qui permet une profondeur naturelle : pas besoin de technologie 3D ici, on s’y croirait. Et le héros apparaît chez lui dans ces forêts plus vraies que nature.

Adaptation d’un roman de Jean-François Beauchemin, l’histoire, qui se déroule à la manière d’un conte pour enfants, intègre des personnages de toujours, un géant, un petit garçon abandonné, et fait entrer le lecteur dans les profondeurs de la forêt.

Ce petit bijou d’animation réalisé par Jean-Christophe Dessain, sorti le 24 octobre, est à voir absolument.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...