Kodak : levée de fonds en vue pour de nouvelles perspectives (1/2)

Près de 1 300 millions de dollars, tirés de la vente de ses brevets et d’une aide de bailleurs de fonds, pourraient permettre à Kodak d’envisager plus sereinement l’avenir.

L’ancien leader de la photographie a l’espoir de retrouver une santé financière en finançant son redressement par des prêts conditionnés par la vente de ses 1 100 brevets, auprès notamment des fonds d’investissement Centerbridge Partners et GSO Capital Partners, et des banques JPMorgan et UBS.

Cette ouverture à l’horizon de la société américaine, déclarée en faillite depuis maintenant dix mois, n’aura cependant pas d’incidence sur les suppressions d’effectifs en cours : un millier pour la fin de l’année et d’autres en 2013, pour une entreprise confrontée, chose rare, à une double mutation, le passage de l'analogique au numérique et la passage d'un positionnement B to C à un positionnement B to B.

Au total, depuis 2003, l’essor du numérique a entrainé la suppression de 47 000 postes suite à la cessation d’activité de 13 usines et 130 laboratoires.

Pour la compagnie américaine, cette bouffée d’air frais, si elle se concrétise, pourrait améliorer les conditions de son redressement. Kodak avait déjà contracté pour 950 millions de dollars de prêt auprès de Citygroup, ce qui n’avait pas permis de couvrir toutes les dettes.

=> les détails de la restructuration en projet chez Kodak (2/2)

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...